14 avril 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Le SYTJUS a encore décrété un mot d’ordre de 72 heures

A travers un communiqué, le Syndicat des Travailleurs de la Justice (SYTJUST) observe une grève de 72 heures qui a démarré ce mardi pour attirer l’attention de son Excellence Monsieur le Président de la République sur la situation alarmante des fonctionnaires de la justice.

« En effet, les greffiers sont depuis 2018 dans une expectative à un passage directe à la hiérarchie A2 en vertu d’un engagement ferme auquel avait souscrit Monsieur le Président de la République. Depuis lors, une importante frange du personnel administratif du ministère de la justice, dans la même situation que les greffiers, attend par ailleurs son reclassement dans le corps des assistants, des greffes et parquets a indiqué le document.

Le SYJTUST a commencé des cycles de grève depuis le 23 novembre 2023 après l’expiration du préavis de grève qu’il avait déposé sur la table du Ministre de la Fonction publique et de la Transformation du Secteur public pour faire cesser cette situation qui porte préjudice aux fonctionnaires de la justice a rappelé le communiqué

Depuis le début de la crise qu’il a lui-même créée, le Ministre de la Fonction publique est dans un déni de responsabilité. Il n’a pris aucune initiative de dialogue ou de négociation avec le SYTJUST malgré la gravité de la crise qui se prolonge. Il a visiblement opté pour le pourrissement au lieu de prendre ses responsabilités de membre du gouvernement à qui incombe la direction du dialogue sociale dans la Fonction publique. Ce faisant, Monsieur Gallo Ba, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a bien montré ses limites managériales à la tête du département stratégique de la Fonction publique a-t-on également lu.

La note souligne que c’est la raison pour laquelle, le Président de le République, son Excellence Monsieur Macky Sall doit reprendre les choses en main pour que la crise du service public de la justice puisse connaitre enfin son épilogue.