15 avril 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Libération des détenus : Les premiers mots d’Aliou Sané du mouvement « Y en a marre »

Le coordonnateur du mouvement « Y en a marre » Aliou Sané s’est réjoui de sa libération d’office intervenue vendredi dernier. Cependant, il continue tout de même de clamer son innocence et de dénoncer ces arrestations qu’il juge arbitraires.

Alors qu’il rendait visite à l’opposant Ousmane, Aliou Sané du mouvement « y en a marre »a été arrêté par les éléments de la sureté urbaine. Il faisait partie du groupe de détenus dit politique libéré entre vendredi 16 et samedi 17 février.

Ainsi, le coordonnateur du mouvement « Y en a marre » s’est exprimé sur les ondes de la Rfm tentant  d’expliquer les motifs de sa libération qu’il dit être provisoire.

« Aujourd’hui, je suis sorti et je rends grâce à Dieu. Je me porte très bien. Et je peux dire que c’est une liberté provisoire d’office. Moi j’étais à Rebeuss après les heures de cours, j’étais assis et un garde est venu me voir pour me dire que j’étais libre comme ça sans aucune forme d’explication » a expliqué Aliou Sané.

Il a aussi confié que c’est par la suite qu’il est allé voir  la greffe pour qu’il puisse revenir les conditions de sa libération.

« J’ai dû à un moment m’exprimer à partir de la prison pour dire que cette amnistie dont on parlait n’allait pas se faire à mon nom a-t-il avoué soulignant que sa libération ne devrait pas être au prix de l’effacement de tous ces crimes commis au Sénégal et sur ces actions qui ont eu entre mars 2021 et maintenant »

Par rapport aux ultimes négociations de libérations de Bassirou Diomaye Faye et Ousmane Sonko, le coordonnateur du mouvement « Y en a marre » a précisé que le leader de l’ex pastef doit recouvrer sa liberté dans le cadre de l’initiative du président Macky Sall visant à apaiser le climat politique.

« Ce qui est sûr c’est que Bassirou Diomaye Faye est candidat. Il doit être libéré pour qu’il puisse battre campagne, s’adresser aux sénégalais. Monsieur Ousmane Sonko aussi doit pouvoir être libéré dans le cadre de cette initiative du président Macky Sall visant à apaiser. Donc c’est des citoyens sénégalais qui méritent d’être libérés au même titre que moi et d’autre sénégalais » a-t-il plaidé.