22 juillet 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

EXERCICES ÉTATS-UNIS-JAPON-CORÉE DU SUD : LES MISES EN GARDE DE PYONGYANG

Ce dimanche 30 juin, la Corée du Nord a dénoncé les derniers exercices militaires conjoints entre la Corée du Sud, le Japon et les États-Unis, les qualifiant de « version asiatique de l’Otan », et a mis en garde contre des « conséquences fatales ».

La Corée du Sud, le Japon et les États-Unis ont achevé, samedi 29 juin, des exercices de trois jours nommés « Freedom Edge », portant sur les missiles balistiques, la défense aérienne, la guerre sous-marine et la cyberdéfense.

Lors d’un sommet trilatéral l’année dernière, les dirigeants des États-Unis, de la Corée du Sud et du Japon avaient décidé d’organiser des exercices annuels en signe d’unité face aux menaces de la Corée du Nord,dotée de l’arme nucléaire, et à l’influence croissante de la Chine dans la région.

« Version asiatique de l’Otan »

« Nous dénonçons fermement (…) les provocations militaires » contre la Corée du Nord, a déclaré le ministère des Affaires étrangères nord-coréen dans un communiqué publié dimanche par l’agence KCNA.

« Les relations entre les États-Unis, le Japon et la République de Corée ont pris l’allure d’une version asiatique de l’Otan », a-t-il ajouté, mettant en garde contre des « conséquences fatales ». Pyongyang « ne laissera jamais passer les actions prises par les États-Unis et leurs partisans pour renforcer le bloc militaire ».

Le porte-avions américain à propulsion nucléaire USS Theodore Roosevelt, le destroyer lance-missiles japonais JS Atago et l’avion de chasse sud-coréen KF-16 ont été déployés pour ces exercices. Pyongyang considère les exercices combinés de ce type comme des répétitions en vue d’une invasion.

RFI.