20 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

AGRICULTURE : LE PREMIER MINISTRE PROMEUT UNE RÉVOLUTION DIGITALE

e Premier ministre Ousmane Sonko a annoncé une série de mesures radicales visant à réformer le secteur agricole au Sénégal. Ces annonces interviennent dans un contexte où le gouvernement cherche à maximiser l’efficacité des subventions et des financements alloués à l’agriculture, tout en assurant que ces ressources bénéficient réellement aux acteurs du secteur.

Lors d’un conseil interministériel sur la campagne agricole 2024, Ousmane Sonko a mis en lumière les dysfonctionnements observés dans la distribution des subventions et des intrants agricoles. Malgré des allocations financières considérables, totalisant plus de 310 milliards de francs CFA depuis 2020, les bénéficiaires légitimes n’ont pas toujours tiré profit de ces fonds.

Pour remédier à cette situation, le Premier ministre a annoncé une série de mesures destinées à moderniser et à rationaliser la distribution des semences et des intrants agricoles. Une des initiatives phares consiste en la digitalisation du système de distribution, qui sera désormais confiée aux forces de défense et de sécurité. Cette transition vers un système numérique devrait permettre une meilleure traçabilité des intrants et une réduction des risques de détournement ou de mauvaise gestion des ressources.

En outre, le gouvernement s’engage à revoir les mécanismes de subventions et de financements pour garantir qu’ils bénéficient effectivement aux agriculteurs. Des efforts seront déployés pour mieux organiser les producteurs, notamment en facilitant l’accès aux équipements et aux intrants agricoles. Des sessions de renforcement de capacité seront également organisées pour sensibiliser les acteurs du secteur aux nouveaux schémas de financement.

Une des innovations majeures proposées est l’introduction de mécanismes de financement innovants, tels que le crédit-bail pour l’acquisition de matériel agricole et le nantissement des stocks. Ces initiatives visent à garantir un accès plus facile au financement pour les agriculteurs, tout en assurant la stabilité des marchés et des prix rémunérateurs pour les producteurs.

En parallèle, le gouvernement adoptera une approche de chaîne de valeur pour promouvoir la transformation, la conservation et la commercialisation des produits agricolesna en croire pressafrik. Cette approche vise à créer des débouchés durables pour les produits agricoles et à encourager le développement de champions nationaux dans le secteur de la transformation alimentaire.

SARA JUOITER.