La présidence sénégalaise et l’homme d’affaires Dominique Strauss-Kahn, par ailleurs ancien ministre français de l’Economie, ont été cités dans les enquêtes des Pandora Papers.

Ainsi, rapporte Senenews, des documents révélés par le Consortium international des journalistes d’investigations à travers les «Pandora Papers», ont dit que la présidence sénégalaise s’est payé les service de Strauss-Kahn ; ce, à travers la société Parnasse International, sur un ou des marchés ou services rémunérés à hauteur de 875 000 euros.

Toujours d’après nos confrères, la transaction est inscrite dans la rubrique VTE du «Grand-livre des comptes» de la société de droit marocain à la date du 24 février 2017.

Parnasse International est une société qui conseille de nombreux chefs d’État. “Il est devenu un VRP de luxe pour certains États africains dans leurs négociations avec leurs créanciers internationaux”.

Bien avant, en 22 janvier 2017, Dominique Strauss-Kahn avait été reçu au palais par le Président Macky Sall, en présence de Amadou Bâ ministre des Finances et Birima Mangara, en poste à l’Economie.

Par ailleurs, renseigne Senenews, une deuxième audience avec Macky Sall avait également eu lieu en février de la même année, sur demande de DSK.