22 juillet 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

« Pour en finir avec les inondations au Sénégal, il faut des solutions structurelles », Abdou Sané (géographe-environnementaliste)

Le Sénégal fait face à d’importants problèmes d’inondations depuis des années. Chaque saison hivernale, le pays patauge et certains Sénégalais perdent leurs habitats envahis par les eaux. Devant cette situation, Abdou Sané insiste sur l’urgence d’adopter des solutions structurelles afin de lutter contre les inondations récurrentes.  
Intervenant dans l’émission « Dakar Direct » (iRadio), le géographe-environnementaliste souligne que le problème des inondations est profondément enraciné dans des lacunes structurelles. Il exige ainsi une planification urbaine rigoureuse pour être résolu durablement. « La principale, c’est d’abord afficher la volonté politique. Cette volonté politique doit être arrimée avec une approche de solution structurelle face à des causes structurelles », a-t-il déclaré.
L’environnementaliste a mis l’accent sur l’importance des plans d’urbanisme de détail, actuellement absents d’un tiers environ des communes sénégalaises. Il explique que « ces plans sont essentiels pour envisager de manière structurée la mise en place d’infrastructures nécessaires à l’écoulement des eaux de pluie. Aujourd’hui, si vous faites le tour des 500 communes environ que compte le Sénégal, un tiers de communes n’a pas réalisé le plan d’urbanisme de détail », regrette-t-il.
Par ailleurs, Abdou Sané a averti que l’absence de telles infrastructures conduit non seulement à des inondations, mais également à des phénomènes de ravinement où l’eau de pluie crée ses propres voies, causant des dégâts importants. « L’eau, une fois qu’elle tombe, elle doit circuler. Si elle n’a pas où circuler, il y a deux choses : ou elle stagne, c’est l’inondation, ou elle se crée ses propres voies, c’est le phénomène de ravinement ».
 Face à ces menaces, il appelle à une action concertée et déterminée des autorités pour mettre en place les infrastructures de drainage nécessaires et ainsi prévenir les catastrophes futures. « Quand il n’y a pas d’équipement de drainage des eaux de pluie, elle se fraye son propre passage. Bonjour les dégâts. Elle crée des fissures un peu partout. C’est le phénomène du ravinement qui est en train de ravager aujourd’hui les trois-quarts du pays », dit-il.
                                              ABSA DIONGUE.