24 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Opération militaire en Ukraine : les États-Unis, l’Ue et l’Otan menacent la Russie

L’annonce par le président russe Vladimir Poutine d’une « opération militaire » en Ukraine jeudi, suivie d’explosions dans plusieurs villes ukrainiennes, a suscité de nombreuses réactions dans le monde.

Au moment de l’annonce des opérations par le chef du Kremlin et de leur déclenchement, le Conseil de sécurité de l’ONU était réuni en urgence pour la deuxième fois cette semaine. Les discussion ont commencé une vingtaine de minutes avant que Vladimir Poutine n’annonce les opérations militaires à la télévision russe.

Les ambassadeurs de l’Otan se réunissent. Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a condamné l’« attaque téméraire et non provoquée » de la Russie contre l’Ukraine, avertissant qu’elle mettait en péril d’« innombrables » vies. « Une fois encore, malgré nos avertissements répétés et nos efforts inlassables en faveur de la diplomatie, la Russie a choisi la voie de l’agression contre un pays souverain et indépendant », a déclaré M. Stoltenberg dans un communiqué. « Les Alliés de l’Otan vont se réunir pour faire face aux conséquences des actions agressives de la Russie. Nous sommes aux côtés du peuple ukrainien en ce moment terrible. L’Otan fera tout ce qu’il faut pour protéger et défendre tous les alliés », a-t-il ajouté.

Les États-Unis tiennent Moscou pour « responsable ». Premier à réagir, le président américain Joe Biden a dénoncé « l’attaque injustifiée » de la Russie contre l’Ukraine. « Le président Poutine a choisi [de lancer] une guerre préméditée qui entraînera des souffrances et pertes humaines catastrophiques », a dit M. Biden dans un communiqué. « La Russie, seule, est responsable de la mort et de la destruction que cette attaque provoquera », a-t-il insisté, assurant que « le monde exigerait des comptes de la Russie ».

L’Union européenne va demander « des comptes ». « Nous condamnons fermement l’attaque injustifiée de l’Ukraine par la Russie. En ces heures sombres, nos pensées vont à l’Ukraine et à ses femmes, hommes et enfants innocents qui font face à cette attaque non-provoquée et craignent pour leurs vies », a déclaré la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Le Kremlin va devoir « rendre des comptes », ont averti jeudi les chefs de l’UE, Charles Michel et Ursula von der Leyen. Les dirigeants des Vingt-Sept doivent se réunir en sommet jeudi à 20h (19h GMT) à Bruxelles alors que l’UE a averti que des sanctions « massives » contre Moscou seraient prises en cas d’attaque de l’Ukraine.

De premières sanctions de l’UE sont entrées en vigueur mercredi soir contre Moscou en réaction à la reconnaissance lundi de l’indépendance des territoires séparatistes dans l’est de l’Ukraine.

Rfi