27 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Obsèques de son garde du corps décédé à Dakar : l’hommage du président Erdogan

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, s’est exprimé sur les circonstances du décès de Hayrettin Eren, chef de la branche des opérations spéciales de l’armée de son pays. Il lui a rendu un hommage éloquent.

En Turquie, c’était jour de tristesse ce mercredi. Le Président Erdogan et les officiel du pays ont procédé à la levée de corps de Hayrettin Eren, chef de la branche des opérations spéciales de la présidence. Il a succombé à une crise cardiaque, lors de la cérémonie d’inauguration du stade Me Abdoulaye Wade. Pour le président Erdogan, cet agent, un de ses hommes de confiance, est mort en martyr.

«Nous avons parcouru un long chemin avec notre frère Hayrettin. Nous avons beaucoup été ensemble. Cette fois encore, nous étions ensemble lors de nos voyages en Afrique. Nos amis ont fait beaucoup d’efforts jusqu’au dernier moment. Ils ont déployé tous leurs efforts, mais l’heure du seigneur est arrivée», a indiqué le président turc, lors de la cérémonie. Ses propos sont rapportés par «Anadolu», l’agence de presse du gouvernement turc.

Quand la crise est survenue, Erdogan explique que ses ministres de l’Intérieur et du Commerce ont accompagné le défunt à l’hôpital avec des médecins. Ils l’ont assisté jusqu’au dernier moment. «Puis nous avons pris notre martyr et sommes revenus dans notre pays», a ajouté le président turc.

Il a présenté ses condoléances à la famile du défunt, à tous ses collègues et frères. «Nous connaissons l’effort de notre frère Hayrettin, nous savons comment il mobilise les hommes en tant que manager. À tout moment et en tout lieu. Que sa place soit au paradis», prie-t-il.

Après le discours du président Erdogan, le corps d’Eren a été transporté jusqu’au corbillard, accompagné de prières sur les épaules de la police anti-émeute et de ses collègues. Le corps d’Eren a été enterré au cimetière de la police de Karşıyaka.

Igfm