22 juillet 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

MARCHÉ DU BULDING ADMINISTRATIF : LA DCMP S’OPPOSE À UNE RALLONGE DE 1,150 MILLIARD ET SE VOIT TORDRE LE BRAS

Libération révèle que par courrier en date du 29 janvier 2024, adressé à l’Autorité de Régulation de la commande publique (Arcop) et enregistré sous le numéro 161/Crd, le secrétaire général du gouvernement avait saisi le Comité de règlement des différends (Crd) pour solliciter l’autorisation de conclure, par entente directe, le marché de maintenance du Budling administratif Mamadou Dia qui n’est pas fonctionnel depuis plusieurs mois suite à une « certification ».

Auparavant, par lettre estampillée « confidentiel » du 16 décembre 2023,le secrétaire général du gouvernement sollicitait de la Direction centrale des marchés publics (Dcmp) l’autorisation de conclure par entente directe ledit marché pour un montant de 1,150 milliard de FCFA pour une durée de trois ans, renouvelable. Mais par lettre du 21 décembre 2023,la Dcmp a émis un avis négatif.

N’empêche, le gouvernement, par lettre confidentielle n°000062 du 29 janvier 2024,a certifié que » pour des raisons tenant aux circonstances exceptionnelles dudit marché impliquant des motifs impérieux d’intérêt général, l’attribution de celui-ci doit être poursuivi immédiatement ». La « certification » liant l’Arcop, le gendarme des marchés publics n’avait d’autres choix que d’abdiquer par décision en date du 7 février 2024,renseigne  la même source.

ASSANE SEYE.