Home Actualité Les Piques De L’as De Ce Vendredi 19 Février 2021

Les Piques De L’as De Ce Vendredi 19 Février 2021

0

JEUX DE CARTES – Consécration et opportunisme…
Makhtar Diop nommé directeur général et vice-président exécutif de la Société financière internationale (IFC), une fierté sénégalaise et africaine. Les Sénégalais ont connu M. Diop quand, aux premières heures de la première alternance, Wade l’avait présenté comme un homme qui gagnait bien sa vie dans les hautes sphères de la finance mondiale, mais avait accepté de se sacrifier pour le développement de son pays, comme ministre de l’Économie. Son passage dans ce premier gouvernement dirigé par Moustapha Niasse a été bref. Il ne s’entendait pas avec Wade. Cet ancien vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures a pour mission aujourd’hui de promouvoir l’expansion économique et améliorer “les conditions de vie des populations, en favorisant l’essor du secteur privé dans les pays en développement”. Difficile mission qui peut ne pas avoir beaucoup d’impact sur notre vécu très peu reluisant. Mais si nous célébrons cette nomination, c’est souvent par pur chauvinisme comme nous célébrions Jacques Diouf au Fonds mondial pour l’Alimentation et l’Agriculture (Fao), Ibrahima Fall à l’Onu, Moussa Touré à l’Uemoa entre autres Sénégalais qui étaient très en vus dans les instances internationales. Le président de la République Macky Sall a raison de saluer opportunément une telle consécration. Diplomatiquement, c’est une réussite. Bravo ! Ousmane Sonko était hier à l’université Cheikh Anta Diop. Un bain de foule stratégique pour un homme en pleine tempête inhérente à des accusations de viols avec menaces. Le leader de Pastef veut la paix. Le voilà qui prépare la guerre en cherchant des alliés chez des étudiants foncièrement contestataires. Du pur opportunisme au point de violer…les gestes barrières en ces temps de Covid-19.
Miim Reew

Le responsable Pastef de Mbao Dahirou Thiam arrêté
A moins de bénéficier d’un retour de parquet, les militants d’Ousmane Sonko, arrêtés dans le cadre de la plainte du Directeur de cabinet du président de la République faisant état de menaces de diffusion d’images compromettantes du chef de l’Etat, pourraient être édifiés sur leur sort. De sources dignes de foi de L’As, l’épouse de Birame Soulèye Diop administrateur de Pastef, le responsable de Dakar Abass Fall, et l’ingénieur de télécom en service à Sonatel, Dahirou Thiam, non moins responsable de Pastef à Mbao, placés en garde à vue hier, seront déférés au parquet. Dans ce dossier, les enquêteurs cherchent l’auteur du sms visé par la plainte. Si Patricia Ngandoul Diop reconnaît avoir probablement acheté la puce, elle déclare ne l’avoir jamais utilisé. Aussi a-t-il souligné qu’elle nullement engagée en politique. Ce qui n’est pas le cas pour les autres mis en cause qui, convaincus qu’il s’agit d’un procès politique, opposent des arguments politiques aux limiers rendant compliquée l’enquête pour démasquer l’auteur du message mais aussi jusqu’à quel niveau il est prêt à mettre à exécution ses menaces. Par ailleurs, beaucoup se demandent ce qu’a fait l’enseignant Alioune Badara Dia dont on a annoncé l’arrestation dans cette affaire. D’après nos sources, il serait membre de l’Apr à Saint-Louis et lieutenant de Mansour Faye. L’As dispose d’ailleurs d’une photo de lui avec ce dernier.

Marcel Mendy
Le journaliste et écrivain Marcel Mendy est décédé hier, à Dakar. Après plusieurs années d’exercice dans la presse, Marcel Mendy a migré vers la communication. Il fut conseiller technique chargé de la Communication au ministère de la Justice en juillet 2005. Le ministre de la Justice d’alors, Cheikh Tidiane Sy, avait porté son choix sur M. Mendy pour gérer sa communication et ses relations avec la presse. Connu pour son élégance, Marcel Mendy a également été coordonnateur de la cellule de communication auprès des Chambres africaines extraordinaires (CAE) lors du procès de Hissein Habré

Polyclinique de l’hôpital Principal de Dakar
Le projet de construction de la polyclinique de l’hôpital Principal de Dakar progresse petit à petit. Hier, le Président Macky Sall a présidé une réunion consacrée audit projet. Le chef de l’Etat tient à la construction de cette structure hospitalière de niveau 4 qui va offrir tous les services de santé et besoins médicaux dans un environnement qui dispose d’un niveau hôtelier de 5 étoiles. Le projet vise à assurer la souveraineté sanitaire du Sénégal avec plus d’équité sociale et réduire les évacuations à l’étranger. Les grandes lignes du projet ont été présentées au chef de l’Etat.

Fatima Mbengue
Avant son arrestation pour la deuxième fois, l’activiste Fatima Mbengue s’est confiée à son ami et compagnon de lutte, Guy Marius Sagna. Ce dernier rapporte les confidences de Fatima Mbengue quelques minutes avant son arrestation par la DIC. Elle a dit à Guy Marius Sagna : «Les arrestations de Abbas Fall, de l’épouse de Birame Soulèye Diop…sont des tentatives de nous divertir de l’essentiel : la résistance contre ce complot en cours depuis 2012». M. Sagna fait un témoignage émouvant sur cette combattante. A l’en croire, Fatima Mbengue a participé à toutes les luttes en tant que membre de Y en a marre, de Nittu dëgg, du front contre le sommet de la francophonie, de la coalition nationale Non aux APE, du front anti APE anti CFA, du FRAPP de «Aar li nu bokk» et de «Noo Lank».

Kolda
On pensait que l’affaire des saisies de plusieurs billons de bois dans la forêt de Koudora (Arrondissement deDabo) était classée sans suite. D’autant que le principal suspect a disparu dans la nature depuis la découverte de deux dépôts de 171 billons de bois par les membres de l’observatoire sur le territoire (OSTER). Il nous revient que le procureur de Kolda n’a pas lâché prise. Il est déterminé à mettre la main sur ces trafiquants de bois dans la région. Il a diligenté une enquête confiée à un juge d’instruction du tribunal de Kolda après l’arrestation du chef de village de Maréwé Demba. Une source proche du dossier renseigne que le coordonnateur de la section du Forum civil de Kolda, Moudjibou Rahmane Baldé, a été entendu hier par le juge qui instruit l’affaire. Il y a espoir que des trafiquants notoires de bois ainsi que leurs complices tombent dans les prochains jours. Car le magistrat instructeur est sur la bonne piste. En plus, le coordonnateur de la section du Forum civil de Kolda lui a filé des informations capitales sur cette affaire, nous diton. Affaire à suivre.

Le Tchad à l’école du Sénégal
Le Tchad vient s’inspirer de l’expérience sénégalaise en matière de gestion des personnels de l’Éducation à travers l’utilisation des technologies de l’Information et de la Communication. La délégation du ministère de l’Éducation du Tchad a été reçue hier par le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla. Il s’agit d’une mission d’études et de partage d’expériences sur l’utilisation des technologies de l’Information et de la Communication, notamment sur les outils du système d’information. La délégation tchadienne, conduite par le Directeur des Ressources humaines du ministère de l’Éducation nationale et de la Promotion civique, s’est beaucoup intéressée à la gestion des personnels de l’Éducation à travers l’application MIRADOR. La délégation qui séjourne au Sénégal jusqu’au 25 février prochain prendra part à des réunions techniques avec les services compétents ciblés. Souhaitant la bienvenue à la délégation tchadienne, Mamadou Talla s’est félicité de ce jalon important d’un futur partenariat entre le Sénégal et le Tchad dans le domaine de l’Éducation.Il s’est également réjoui des avancées significatives dans le domaine de l’utilisation du numérique dans l’Éducation pour l’amélioration de la qualité des enseignements-apprentissages.

Yankoba Diattara en fast track
Yankhoba Diattara a très tôt pris ses marques. Le ministre de l’Economie Numérique et des Télécommunications, a visité le chantier sur le site du Parc des Technologies Numériques (PTN) et du Data Center de l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE), infrastructure de classe mondiale, répondant aux normes Tiers 3, pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux. Il a exprimé sa volonté de continuer à veiller personnellement, avec ses équipes, au respect de l’échéancier, d’autant plus que Son Excellence le Président Macky Sall mise sur la transformation digitale pour accélérer la digitalisation de l’administration et permettre à l’Economie numérique de jouer pleinement son rôle de levier de croissance à très grande valeur ajoutée pour le Sénégal.Il souligne par ailleurs que le Sénégal est en train de poser les bases d’une souveraineté numérique, afin de permettre à son administration, ses universités et ses entreprises privées de tirer profit de l’ère du Big Data en toute sécurité, grâce à ce Super calculateur et au data center de l’ADIE. De l’avis de Ministre Yankhoba Diattara, cette révolution numérique à laquelle tous les pays font face avec la prolifération des technologies 4.0, de l’intelligence artificielle et des objets connectés, n’est pas une rupture autour des usages de l’ordinateur ou du mobile ; mais il s’agit de tout transformer en Data et tendre vers un Sénégal numériquement connecté et digitalement souverain.

Un adolescent tue son ami à Vélingara
Une bagarre rangée entre groupes d’adolescents a fait un mort, mercredi vers 21h. La victime, M. C., a été poignardée au cou puis à la poitrine par I. G. Elle a été évacuée d’urgence au centre hospitalier de Vélingara où elle a rendu l’âme. Les faits ont eu lieu au quartier Samba 15 de Vélingara. Il paraît que les deux amis ont eu la veille une altercation devant leurs parents respectifs.

La covid-19 réserve un accueil rigide au vaccin
Le coronavirus ne semble pas être découragé par l’arrivée des 200 000 doses du vaccin contre le Covid-19 produit par le laboratoire chinois Sinopharm. Au lendemain de la réception du produit par les autorités sanitaires, les cas de covid-19 et les décès liés à la maladie ont augmenté par rapport aux derniers jours. Sur 2 128 tests réalisés dans le bilan du jour d’hier, 328 sont revenus positifs, soit un taux de positivité de 15,41%. Les cas positifs de ce 18 février sont composés de 126 cas contacts et de 202 cas issus de la transmission communautaire. Si 268 patients ont été contrôlés négatifs et déclarés guéris ce jeudi, 12 décès ont été enregistrés le mercredi 17 février 2021 et 57 cas graves sont pris en charge dans les services de réanimation.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here