22 juillet 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Gaza subit bombardements et déplacements massifs alors qu’Israël a annoncé la phase III de la guerre

L’armée continue à bombarder mardi 2 juillet la bande de Gaza, notamment le sud du territoire palestinien, et a émis de nouveaux ordres d’évacuation. L’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) estime à 250 000 le nombre de personnes concernées. Malgré ses nouvelles opérations, l’armée a donné son feu vert pour entamer la phase III du conflit, censée amorcer le retrait progressif des troupes israéliennes.

Des frappes israéliennes ont fait 8 morts et 30 blessés à Khan Younès et Rafah, a annoncé le Croissant rouge palestinien mardi 2 juillet 2024. L’armée israélienne a pour sa part indiqué que des opérations se poursuivaient à Choujaïya (Nord), Rafah (Sud) et dans le centre de Gaza, après avoir ordonné lundi 1er juillet une nouvelle évacuation de secteurs du sud du territoire. Quelque 250 000 personnes étaient concernées, affirme l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA).

« Nous avons vu des gens se déplacer, des familles se déplacer, des gens commencer à faire leurs bagages et à essayer de quitter cette zone », a déclaré Louise Wateridge, porte-parole de l’Unrwa, aux journalistes à Genève par liaison vidéo depuis Gaza.

L’ordre israélien de lundi 1er juillet est intervenu après le tir, ce même jour, de 20 projectiles vers le sol israélien depuis la région de Khan Younès. Il y a près de deux mois déjà, un ordre d’évacuation similaire avait entraîné des déplacements massifs depuis Rafah.

Selon l’ONU, quelque 80 % des 2,4 millions de personnes constituant la population de la bande de Gaza sont désormais déplacés. La coordinatrice humanitaire de l’ONU pour le territoire Sigrid Kaag s’est dite mardi « vivement préoccupée » par les nouveaux ordres d’évacuation émis par l’armée israélienne. « Plus d’un million de personnes sont une fois encore à nouveau déplacées, en quête d’un abri et de sécurité, (ce qui porte) à 1,9 million le nombre de personnes déplacées à travers Gaza », a déclaré Mme Kaag au siège de l’ONU.

RFI.