22 juillet 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

CRISE INSTITUTIONNELLE : LES DÉPUTÉS DE BENNO VEULENT SUPPRIMER L’ARTICLE 87 ET… ACTUALITÉSACTUALITÉS AU SÉNÉGALJUSTICE

Le bras de fer entre l’Exécutif et l’Assemblée nationale va de mal en pis.Le Premier Ministre Ousmane Sonko astreint à faire sa déclaration de politique générale face à une majorité de l’opposition, décèle cependant un impair au niveau du règlement intérieur de l’assemblée.

La polémique s’installe au sein du landerneau politique national. Le PM demande que ce règlement intérieur soit mis à jour, à contrario, il va faire sa déclaration de politique générale hors de l’Assemblée. Une annonce qui fait encore grincer des dents au niveau des opposants mais aussi dans les cercles de la société civile.

Pour l’heure, entre l’Exécutif et l’Assemblée nationale, le bras de fer s’intensifie. les députés de Benno entendent forcer la main au PM. Pour ce faire, le journal Pont Actu informe qu’il faut 99 députés pour supprimer l’article 87 de la Constitution qui ne permettra plus au Président de la République de dissoudre l’Assemblée nationale.

Et si tel est le cas, il faudra 8 jours après le vote pour adopter la loi. Egalement, les partenaires techniques comme la Banque Mondiale et le FMI se retrouvent dans l’impasse sur le débat d’orientation budgétaire qui a été annulé par les parlementaires de l’opposition.

Le Président Diomaye pourrait se sauver la face en recourant à un référendum, très risqué, pour freiner l’élan de l’Assemblée nationale. Du coup, la situation est suffisamment alarmante face à cette crise institutionnelle qui est loin de connaitre son épilogue.

ASSANE SEYE.