19 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Crise et embargo du Mali : l’invite de Cheikh Mahi Niass aux dirigeants africains

Après un retard dû à l’interdiction de survoler l’espace aérien du Mali du fait de l’ambargo de la Cedeao et l’interdiction à cet effet par les autorités militaires de la Transition, l’avion transportant le khalife Cheikh Mahi Niass, qui avait fait demi tour pour atterrir à Niamey où la délégation en provenance du Soudan a finalement passé la nuit, a atterri ce vendredi à 13h sur le tarmac de l’aéroport militaire Léopold Sedar Senghor de Yoff.

Accueilli en grande pompe, le khalife de la Faydatou Tijaniyya, Cheikh Mouhamadoul Mahi Ibrahim Niass a rejoint le salon d’honneur où l’attendait une forte délégation constituée d’autorités religieuses et étatiques.

Après avoir regretté la situation d’hier, avec les désagréments causés par le retard du vol qui dû faire demi tour car n’ayant pas été autorisé de survoler l’espace malien, le khalife a appelé les dirigeants africains à revoir leur politique et leur mode de gouvernance.

« Les dirigeants africains doivent revoir leur politique. Tout ce retard et tous ces désagrément sont causés par le fait qu’un pays parmi eux est sous embargo, a-t-il ajouté. « Ils doivent penser, a-t-il encore souligné, à une politique spécifique, adaptée aux exigences, aux besoins et aux réalités de leurs pays, mais aussi éviter l’ingérence de lobbies et puissances étrangères.

« Ils doivent également penser aux populations qui sont les seules à payer le prix de ce qui résulte de leur mode de gouvernance. », a déclaré Cheikh Mahi Niass, qui revient d’une tournée de médiation de paix au Soudan, qui a connu un fort appréciable succès.