18 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Bruno D’Erneville invite les autorités à accélérer le processus de transfert de l’eau du forage de Ndiayene Moussa Ndiaye

Le département de Foundiougne a longuement souffert du problème de manque d’eau. En effet, l’usine de dessalement avait même encore subi une panne de deux semaines. Une situation qui a poussé l’ancien député Bruno D’Erneville à se prononcer sur le sujet.

Selon le président du parti « Pour l’Action Citoyenne », l’usine de dessalement n’est pas une solution aux pénuries d’eau que connaissent la ville de Foundiougne depuis plusieurs années. Il souligne que cette machine subit des pannes régulière et la maintenance coûte chère aux clients de la Sen Eau à Foundiougne. Ainsi Bruno D’Erneville invite les autorités à accélérer le processus de transfert de l’eau depuis le forage de Ndiayene Moussa Ndiaye pour soulager définitivement les consommateurs.

A en croire l’ancien parlementaire, l’unique démarche qui peut exister est de faire une réflexion pour pouvoir véritablement régler le problème par rapport à l’alimentation en eau dans la commune de Foundiougne.

« Vu que la Sen Eau gère ici à Foundiougne, une unité de dessalement donc vous savez que la maintenance est coûteuse. A chaque réparation, ils sont obligés de faire venir des espagnols et vous imaginez les coûts », a souligné Bruno D’Erneville ajoutant que tous les foundiougnois comprennent mieux la raison pour laquelle, les factures sont élevées parce que la zone ne peut pas supporter une unité de dessalement », a-t-il indiqué.

Foundiougne connue pour sa vocation touristique et de sa position géographique et son appartenance aux iles du Saloum ne peut se permettre à tout bout de champs d’avoir des problèmes d’eaux. Ainsi pour le président du parti « Pour l’Action Citoyenne » l’unique solution pour régler définitivement ce problème de manque d’eau dans la commune est « de faire en sorte que l’eau de Ndiayene Moussa Ndiaye qui est en qualité exceptionnelle puisse couler sur les robinets », suggère-t-il.