Le Syndicat autonome pour le développement de l’éducation et la formation (Sadef) a décrété une grève de 48 heures à compter de ce mardi. Le syndicat exige du Gouvernement le respect des accords signés.

Expliquant les motifs du mouvement d’humeur, leur secrétaire général explique sur la Rfm: « Nous avons décidé de dérouler notre premier plan d’action, marqué par 48h de grève générale ce mardi 14 et demain mercredi 15 décembre. Nous allons en découdre avec le Gouvernement pour exiger l’application des conclusions sur le système de rémunération. Parce que comme vous le savez, après que les conclusions ont été livrées au président de la République, aucune recommandation n’a été appliquée jusque-là”,

Mbaye Sarr de poursuivre : “Nous exigeons également la modification sans délai du statut relatif aux enseignants décisionnaires qui, comme vous le savez, vivent une situation difficile parce que victimes d’injustice. Nous exigeons enfin l’allongement de l’âge de retraite de tous les enseignants de 60 à 65 ans. Maintenant, si le Gouvernement réagit favorablement à nos revendications, il est évident que nous pouvons ne plus continuer la grève.