18 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Mansour Faye sur l’OFNAC : ‘’Je ne peux pas faire l’objet d’une poursuite’’

Le chef de l’État Bassirou Diomaye Faye a ordonné récemment la publication des rapports de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), de 2019 à 2023. C’est dans ce sens que la structure a mis sur la place publique trois publications.
Le rapport de 2022, publié hier, a cité le ministre du Développement communautaire d’alors, Mansour Faye, dans l’affaire de la gestion des fonds Force-Covid qui avaient mobilisé 1 000 milliards F CFA. Une publication qui a fait réagir le beau-frère de Macky Sall. 
Sur Rfm, il se défend. ‘’Je n’ai rien à dire, parce qu’il n’y a rien. Rien à signaler, parce que moi, je n’ai jamais été ni appelé, ni convoqué, ni entendu par quelconque entité, que ce soit relativement au programme d’appui alimentaire de la Covid-19. Jamais, ni par l’OFNAC, ni par la Cour des comptes, ni par aucune autre institution. Jamais appelé, jamais entendu, jamais convoqué’’, soutient l’édile de Saint-Louis.
Poursuivant, Mansour Faye rejette toutes les accusations portées contre lui et continue de clamer son innocence. ‘’La seule entité qui en a fait, à ma connaissance, c’était la Cour des comptes sur de supposées surfacturations qui n’existent pas, puisque le référentiel évoqué par le vérificateur était un arrêté de 2013 qui était caduc en 2020. Donc, en aucune façon il ne peut y avoir des surfacturations évoquées à l’époque. À part cela, je n’ai pas entendu autre chose concernant l’opération de distribution de riz lors de la Covid’’, explique l’ancien ministre.
Mansour Faye ne redoute-t-il pas d’éventuelles poursuites ? Sa réponse : ‘’Non, je ne peux pas faire l’objet d’une poursuite ou d’un contrôle, parce que moi et l’histoire de la Covid, ça s’est très bien passé et je suis toujours au Sénégal. »
Pour rappel, le gouvernement du Sénégal a fait distribuer un appui de 145 000  t de riz estimées à mille milliards dans le but d’atténuer les effets de la Covid-19 sur les populations. Mansour Faye était chargé de l’acquisition et du transport des vivres et autres produits durant cette période. L’affaire avait fait grand bruit en son temps.
En effet, la Cour des comptes, dans son rapport de 2021, avait déjà demandé que des poursuites soient engagées contre les personnes impliquées. Aujourd’hui, c’est l’Ofnac qui, dans son rapport de 2022, révèle que, «après en avoir délibéré lors de sa séance du 13 avril 2022, l’Assemblée de l’Ofnac a décidé de transmettre le rapport d’enquête au procureur de la République près le tribunal de grande instance hors classe de Dakar».
À préciser que les personnes citées dans cette affaire sont dans le viseur du procureur, à en croire le rapport.
                                              ADAMA SY.