A cause des différends géopolitiques et diplomatiques, la relève des contingents de la Minusma a été bloquée par la junte malienne.

Mais avec la reprise des rotations débutées depuis lundi, une partie des Jambaars a pu quitter hier Sévaré alors que leur mission est achevée depuis le mois d’avril, renseigne Le Quotidien.

Avec la levée de l’embargo de la Cedeao et ses différentes restrictions, les autorités de la Transition ont lâché du lest permettant à plus 3500 soldats et policiers dont 850 Jambaars à rentrer chez eux.

Sans doute, la visite de Macky Sall à Bamako ce lundi a permis aussi d’accélérer la cadence, croient savoir nos confrères.