24 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Rwanda : feu capitaine Mbaye Diagne célébré pour son acte héroïque dans le génocide de 94

Ce 31 mai 2022, l’ambassade du Sénégal au Rwanda a lancé la première édition de MBAYE DIAGNE DAY « Journée Mbaye Diagne ». Cette cérémonie, organisée conjointement avec le Bureau des Nations Unies au Rwanda, et en collaboration avec le Gouvernement rwandais, a pour but de rendre hommage aux victimes du génocide contre les Tutsis au Rwanda en 1994, à travers la figure de feu Capitaine Mbaye Diagne.

Officier de l’armée sénégalaise, observateur de l’ONU dans le cadre de la MINUAR, il a sauvé, à mains nues, des centaines de personnes jusqu’à sa mort le 31 mai 1994.

La cérémonie s’est déroulée en présence de Madame Yacine Mar Diop, veuve de feu le capitaine, du Général Babacar Faye, ancien casque bleu au Rwanda à la même période et ami du défunt, du corps diplomatique accrédité au Rwanda, de représentants du Gouvernement rwandais, les chefs d’agences du système des Nations Unies, du Colonel Mendicou Guèye, Directeur des Archives et du Patrimoine historique au Ministère des Forces Armées et de nombreux invités dont des rescapés du génocide sauvés par le Capitaine Mbaye Diagne, entre autres.

Dans son allocution, l’Ambassadeur du Sénégal au Rwanda, son Excellence, Doudou SOW a justifié la tenue de cet hommage par la dimension du Capitaine Mbaye Diagne, qui incarnait au plus haut point les valeurs de l’armée et de la tradition sénégalaise, notamment le courage, l’altruisme, le don de soi, le sens du sacrifice, l’humanisme au vrai sens du terme.

Saluant la remise, par le Président Paul KAGAME, de la médaille « UMURINZI » au capitaine Mbaye DIAGNE en 2010, puis l’institution de la médaille Capitane Mbaye Diagne pour acte de courage exceptionnel par les nations Unies en 2014, l’Ambassadeur SOW a terminé en martelant que l’idéologie du génocide doit être combattue avec force, partout et en tout temps, ainsi que le revisionnisme et le négationnisme, en même temps que leurs auteurs doivent être traduits devant la justice et sévèrement punis pour leurs crimes.

Parmi les orateurs il y avait également le Coordonnateur résident des Nations Unies au Rwanda, notre compatriote Fodé Ndiaye, Madame Clarisse Munezero Secrétaire Générale du Ministère rwandais de l’Unité Nationale et de l’Engagement civique et des rescapés qui ont raconté comment le capitaine Mbaye Diagne leur a sauvé la vie.

Libération