23 avril 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

«Yewwi Askan Wi ne peut même pas avoir 30 députés», selon Mame Mbaye Niang

Emmuré dans un silence «assourdissant» depuis sa défaite aux élections locales, Mame Mbaye Niang est sorti, hier, de son mutisme. Invité de l’émission Sunu Bataxal diffusée sur Public.Sn, de la structure de communication ProdAdf de la journaliste Aïssatou Diop Fall, Mame Mbaye Niang a tiré à boulets rouges sur Yewwi Askan Wi.

«Certains s’étaient engagés à transformer leur commune et certains ont eu la chance d’être élus. Ils cherchent des postes électifs pour déstabiliser le pays et soustraire des mains de la justice une personne de mœurs légères, un délinquant sexuel. Aujourd’hui, tout une machine est organisée pour soustraire une personne de la machine judiciaire», dit-il. «Cela ne marchera pas», prévient l’ancien ministre de la Jeunesse qui explique son mutisme par ses fonctions de chef de cabinet du président de la République.

Fonction qui ne lui permet pas, selon lui, d’être toujours au devant de la scène. Sur une éventuelle cohabitation, le chef de cabinet du président botte en touche. «Même si on applique les résultats des locales par rapport aux législatives, Yewwi ne peut même pas avoir 30 députés. Ils ne peuvent pas avoir la majorité. Ils sont libres de raconter des chimères, mais les populations sont suffisamment matures», poursuit-il. Non sans ajouter: «Il promet de diminuer le coût de la vie en prenant l’exemple du riz alors que ce produit consommé par 80 % des Sénégalais n’est pas taxé». Suffisant pour signaler : «On ne peut pas être ignorant, imposteur et de mœurs légères et aspirer à nous diriger».

Commentant la stratégie adoptée par Yewwi dans sa campagne électorale sur la légalisation des Lgbt et le troisième mandat, il souligne: «Je ne me focalise pas sur la campagne de Yewwi Askan Wi parce que ce qu’ils font c’est de la tricherie. Ils mettent au devant des personnes pour régler des comptes politiques et personnels. Ceux qui animent le débat ne sont pas en réalité concernés».

«Il faut qu’ils arrêtent leurs discours populistes. Ils versent dans le populisme et ne font que préparer une machine de guerre pour se soustraire de la justice. C’est pour cela que nous avons pris l’initiative d’être au devant pour arrêter cela. Si Aar Sénégal n’est pas avec Yewwi, c’est parce qu’il y a des raisons. Les conditions politiques ne sont pas réunies autour de sa personne pour qu’il puisse gagner. Moralement, il ne peut pas poursuivre une personne», explique l’invité de Sunu Bataxal.

Toujours d’attaques, Mame Mbaye Niang affirme que Sonko exige une reddition des comptes avec les dirigeants et il ne veut pas une reddition avec Adji Sarr. «Il demande aux jeunes de défoncer les préfectures, les barrages, alors que lorsqu’on lui demande de rentrer chez lui, il le fait de manière courtoise», ironise Mame Mbaye Niang.

Walfnet