15 avril 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Un mauvais mot de passe permet à un hacker d’arrêter des voitures à distance

En passant par une application de suivi GPS utilisée par des milliers de véhicules, un pirate affirme être en mesure de récupérer des informations sensibles et de contrôler le moteur de la voiture.

Aussi perfectionnés soient-ils, les systèmes connectés tiennent peu la route dès qu’ils comportent de mauvais mots de passe. Un hacker, qui officie sous le pseudo L&M, a confié au média américain Motherboard avoir pris le contrôle et suivi à la trace plusieurs milliers de véhicules en s’en prenant à leur système de navigation GPS. 

Les véhicules concernés ont un point commun. Tous nous sommes allés utiliser une GPS, dont deux variantes ont été été: iTrack et ProTrack, utiles for the driver in a real car. Ces mêmes applications disposaient d’un mot de passe extrêmement facile à trouver – 123456. Des codes souvent restés inchangés, qui ont été autorisés à prendre une décision sur 7.000 comptes iTrack et 20.000 ProTrack.

L’arrêt complet du véhicule

Le pirate a ainsi eu accès à un large panel d’informations, dont le nom et le modèle du véhicule, l’IMEI (identifiant de l’appareil) du système GPS, ou encore les noms, prénoms, numéros de téléphone, adresses e-mail et même adresses postales des conducteurs.

Tous ces véhicules circulaient aussi bien en Afrique du Sud, qu’au Maroc, en Inde et aux Philippines. L&M indique par ailleurs être en mesure de couper le moteur des véhicules concernés, sans pour autant l’avoir expérimenté, pour des raisons évidentes de sécurité. 

Ces applications professionnelles comprennent en effet une option pour arrêter la voiture, à condition que le véhicule se déplace à moins de 12 km/h. En communiquant sur ces failles, le pirate informatique espère attirer l’attention des entreprises sur la fragilité de leurs systèmes de sécurité.