19 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Transition énergétique : l’appel du ministre Amadou Hott aux autorités des pays francophones

La troisième édition de la conférence internationale sur la Francophonie économique a démarré, ce mercredi, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, sous la présidence du ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération internationale. Une occasion pour Amadou Hott d’appeler toutes les autorités étatiques des pays francophones à porter le plaidoyer en faveur du gaz comme énergie de transition.

Lors de sa prise de parole, le ministre, qui a représenté le chef de l’Etat à cet important événement, a d’emblée rappelé que “la transition énergétique doit se faire de manière intelligente” ; avant d’inviter tous les pays francophones à “plaider pour le gaz comme énergie de transition surtout pour les pays africains”. Il a ensuite souligné la volonté de l’État du Sénégal de continuer de convertir le gaz en électricité, le temps d’une transition longue de trois décennies.

Selon Amadou Hott, le Sénégal n’a pas de problème sur l’arrêt du financement public pour la production de gaz ou de pétrole, parce que, explique-t-il, le secteur privé finance largement la production. Cependant, reconnaît le ministre de l’Economie,  pour la conversion du gaz en électricité, notre pays a toujours besoin d’accompagnement de la institutions multilatérales de développement. 

Ouverte ce mercredi 16 mars, la troisième édition de la conférence internationale sur la Francophonie économique s’étale sur 72 heures.