16 avril 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Tourisme:les acteurs interpellent le Président élu Bassirou Diomaye Faye

Aussitôt élu à la tête du pays, le président Bassirou Diomaye Faye est interpellé par le comité de défense des intérêts du secteur du Tourisme qui plaide pour la restructuration et l’organisation structurelle du ministère  du Tourisme à travers la réforme des textes, l’audit du secteur pour l’application des politiques de l’État, afin de redonner une bonne image à la destination Sénégal.

Ainsi, le  comité a  formulé ses attentes concernant le secteur d’activité.

Après avoir adressé ses félicitations à l’endroit du président Bassirou Diomaye Diakhar Faye, il est revenu sur ses aspirations du secteur du tourisme axé sur trois points principaux.

Il s’agit d’abord de la restructuration, l’organisation structurelle du ministère qui selon le président du comité une fois les bases lancées, qu’il n’y est plus de changement au niveau du ministère.

« Nous avons vécu en 12ans,  huit 8 ministres dans ce même département, donc nous voulons une sérénité, une constance dans ce ministère mais également que nous mettions l’homme qu’il faut à la place qu’il faut » souligne le président Mohamed Faouzou Dème

Le  deuxième  programme  tourne autour de  la restructuration du secteur privée un élément important d’après M. Dème « l’organisation du secteur privée doit tourner autour de différentes questions par exemple  Qui est qui ? Qui fait quoi ? Afin de pouvoir répondre aux attentes  des politiques définis par le Chef de l’État. »  a-t-il indiqué

Pour conclure, le président du comité de défense a insisté sur la réforme des textes autour de la règlementation, au niveau du crédit, de la formation au sein du secteur du tourisme.

« Le plus urgent pour le moment, c’est de faire l’audit organisationnel pour voir quel type de ministère il nous faut et organiser le secteur privé qui est indispensable, un secteur qui crée de la richesse, qui paie les  impôts, les organises de façon que tout puisse répondre à une  clarté, une transparence  et un équilibre »conclut-il.