19 juin 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

THIÈS ZAPPÉE DU 44ÈME CONGRÈS DE L’AIMF : DR BABACAR DIOP RÉDUIT L’AIMF EN MACHIN

L’AIMF, cette chose-là ! L’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) est un machin. Elle sert exclusivement de vitrine à des villes comme Paris », telle est la déclaration du maire de la ville de Thiès, le Dr Babacar Diop.

Poursuivant, l’édile de la ville de Thiès d’enfoncer le clou. « Le 44ème Congrès de l’AIMF qui vient de se dérouler à Lausanne sans une invitation adressée à Thiès est une insulte de plus à la mémoire du Père fondateur de la Francophonie.

En effet, il est important de rappeler que Thiès a une histoire riche et prestigieuse dans la Francophonie, notamment en étant la ville où le regretté Léopold Sédar Senghor, Père fondateur de la Francophonie, a été le premier maire.

Il est clair que les positions de Thiès dérangent. Certains n’arrivent pas à accepter que le monde vit une nouvelle ère de dignité des villes et des peuples. Malheureusement, loin de s’adapter à ces nouvelles exigences démocratiques et universelles, l’AIMF continue de fonctionner avec une culture néocoloniale de domination, présupposant des villes de première classe et des villes de seconde classe. »

« Je tiens à rappeler que toutes les villes du monde sont d’égale dignité. Le temps est donc venu de repenser l’AIMF. Sinon la Ville de Thiès n’hésitera pas à quitter l’organisation. Je reste déterminé à défendre les intérêts de Thiès et à œuvrer pour son rayonnement.

Je ne resterai pas silencieux devant une telle injustice et je continuerai à me battre pour que la voix de Thiès soit entendue et respectée. Je lance un appel à toutes les villes qui ne se reconnaissent pas dans le fonctionnement actuel de l’AIMF à faire face à ces multiples forfaitures ».

ASSANE SEYE.