20 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

SUITE À UNE MANIFESTATION CONTRE UN CONTRAT AVEC LE GOUVERNEMENT ISRAÉLIENS: GOOGLE LICENCIE 28 EMPLOYÉS

Google a récemment pris une décision controversée en licenciant 28 de ses employés qui avaient participé à une manifestation, mardi dernier, devant les locaux de l’entreprise à Sunnyvale (Californie), ainsi qu’à des bureaux à Seattle (État de Washington) et à New York. La manifestation visait à exhorter Google à annuler un contrat de 1,2 milliard de dollars, connu sous le nom de Project Nimbus, fournissant des services d’informatique à distance (cloud) à l’armée et au gouvernement israéliens, en partenariat avec Amazon.

L’événement a été marqué par des actions symboliques, notamment l’occupation du bureau du directeur général de Google Cloud, Thomas Kurian, à Sunnyvale, pendant plusieurs heures selon seneweb. Les manifestants, parmi lesquels figuraient des employés de Google, ont également brandi des pancartes arborant le logo de Google, modifié pour inclure le mot « génocide », en référence aux victimes civiles palestiniennes de l’offensive israélienne à Gaza.

La protestation trouve ses racines dans une tribune publiée en octobre 2021 par des employés anonymes d’Amazon et de Google dans le quotidien britannique The Guardian. Cette tribune appelait les deux sociétés à se retirer du projet Nimbus, citant des préoccupations éthiques quant à la participation à des contrats avec des entités impliquées dans des conflits.

Un porte-parole de Google a répondu aux événements en soulignant que le projet Nimbus n’était pas lié à des tâches sensibles ou militaires hautement classifiées. Cependant, l’entreprise a également déclaré que le blocage physique des locaux et l’entrave au travail des autres employés constituaient une violation flagrante des règles internes de l’entreprise, justifiant ainsi le licenciement des 28 manifestants.

Il est important de noter que ces manifestations ne sont pas uniquement le fait des employés de Google, mais font partie d’une campagne plus large menée par diverses organisations et individus. Cette action soulève des questions sur les liens entre les entreprises technologiques et les gouvernements, ainsi que sur le rôle des employés dans la défense de valeurs éthiques et morales au sein de leur entreprise.

SARA JUPITER.