23 avril 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Sport-Kaolack : Baye Cisse relance le club « Le Tout Puissant Diamano »

Fédérateur et vecteur d’inclusion, le sport contribue à la paix, à l’égalité entre les sexes. Ainsi qu’à l’atteinte des objectifs de développement durable en matière de santé, d’éducation et de cohésion sociale. C’est ce qu’a compris l’opérateur économique Baye CISS pour reprendre le club le Tout Puissant Diamano.

« Nous souhaiterions tout d’abord vous dire merci d’être venus pour vous enquérir la situation du Tout Puissant Diamano. Vous savez que, après avoir accompagné le Tout Puissant Diamano pendant des années et l’avoir porté à un certain niveau, j’ai dû me résigner à abandonner le club pour des considérations personnelles. Si aujourd’hui, à la demande de la famille du Tout Puissant comme quoi je dois revenir pour prendre le club, je me devais vous informer et échanger avec vous sur le faite que je suis revenu pour essayer de porter le club aux objectifs qu’on s’est assigné », a expliqué Baye CiSS, opérateur économique.

Il poursuit : « Quand on créait le Tout Puissant Diamano, vous savez il y avait le Tout Puissant Diamano mais aussi l’ASC Diamano qui joue au niveau navétanes, c’est après que nous avons eu à porter le Tout Puissant Diamano à un niveau professionnel. Depuis hier en tout cas, nous avons eu à reprendre le club et à essayer de les accompagner. D’ailleurs on eu à avoir la victoire et nous espérons que d’ici la fin de la saison on va emmener le club à de niveau très haut. Pour soit aller au niveau supérieur soit pour maintenir pour pouvoir relancer le club. Nous sommes en train de réorganiser l’équipe avec un nouveau manager général M. Diack, avec la même équipe et les entraîneurs qui étaient là. Réorganiser en tout cas un vrai staf professionnel à l’image des grandes équipes d’ailleurs c’est ce qui manque à kaolack; c’est véritablement imaginable qu’à ce jour après avoir connu les heures glorieuses au niveau du football national et qu’aujourd’hui Kaolack soit en reste, soit véritablement derrière les autres équipes. »

Nous essayons d’apporter une afin que Kaolack redore son blason avec Saloum bien entendu qu’on essayé de remonter et qu’au niveau du sport qu’on puisse en tout cas être au même niveau que les équipes de Dakar et pourquoi pas au niveau Africain », conclu M. CISS en marge d’une conférence de presse tenue ce lundi au niveau du siège des grandes travaux de Medina Baye.

Mame Aicha Diallo, correspondante à Kaolack