27 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Sudanese protesters walk past burning tyres as they rally to protest against the October 2021 military coup, in the capital Khartoum, on January 9, 2022. - The coup, led by army chief General Abdel Fattah al-Burhan on October 25, derailed a power-sharing transition between the military and civilians that had been painstakingly established in the wake of longtime autocrat Omar-al-Bashir's ouster in 2019. (Photo by AFP)

Soudan: encore 7 manifestants tués, l’UE hausse le ton et accuse le pouvoir militaire

Au Soudan, 7 manifestants sont encore tombés sous les balles des forces de l’ordre, lundi. Des populations continuent de manifester contre les militaires au pouvoir, sous la houlette du général Al-Burhane.

Une énième répression meurtrière qui ne laisse pas indifférente l’Union européenne. Dans un communiqué rendu public ce mardi, ce mardi, le haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Joseph Borrel s’en est pris aux militaires au pouvoir les accusant d’utiliser une force excessive contre les manifestants.

A en croire aux médecins, les forces de l’ordre tirent à balles réelles sur la foule. Les policiers ont poursuivi les contestataires dans les rues, à coups de grenades lacrymogènes et de canons à eau.