24 février 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Sénégal :Coup d’Etat Constitutionnel, Macky Sall Comme un Monarque

Depuis le président Senghor jusqu’au président Macky Sall en passant les présidents Diouf et Wade, Mack Sall a été le président qui a le plus bafoué les institutions démocratiques au Sénégal.

Il doit avoir un syndrome de fin de mandat qui donne la folie aux chefs d’états des pays d’Afrique francophone que les psychologues doivent se pencher ( Côte d’Ivoire, Guinée et maintenant le Sénégal). Ce syndrome les pousse à vouloir rester éternellement au pouvoir.

L’annulation et le report des élections présidentielles du 25 février 2024 est une forfaiture et une parjure que le peuple sénégalais ne peut jamais accepter.
Le Sénégal n’est pas en guerre, pas de terroristes là-bas, le pays est stable alors pourquoi annuler les élections?
La réponse est toute simple: sans moi , pas d’élection. C’est l’ambition personnelle du président macky sall qui est en train de mettre en péril toute une nation.

Les actes antidémocratique posés par Macky Sall sont en train de basculer le Sénégal dans le précipice.

L’ambition personnelle démesurée d’un président à rester indéfiniment au pouvoir est en train de ternir et de salir l’image d’un pays stable et de tradition démocratique dont jouissait ce beau pays le Sénégal.

Jamais le Sénégal n’est tombé aussi bas que sous le règne de 12 ans de pouvoir de Macky Sall:
1. plus de 40 militants civils morts des violences des forces de l’ordre,
2. Plus de 1500 détenus politiques
3. Tripatouillage de la constitution sénégalaise
4. Main basse sur les institutions de la république (assemblée nationale, conseil constitutionnel, la justice etc…)
5. Fermetures des réseaux de communication , surtout internet.
6. Ses actions anti démocratiques font oublier tous les grands travaux d’infrastructures qu’il a eu à réaliser pendant ses 12 ans de gouvernance au Sénégal
7. Arrestation et l’emprisonnement du principal leader d’opposition Ousmane Sonko

Le président macky sall agit comme un vrai despote dans une république bananière.
Il a foulé au sol l’héritage démocratique du Sénégal. L’acte posé par macky Sall ce 4 février 2024 donne au Sénégal l’image d’une république bananière et fait du Sénégal la risée du monde.

Il est encore temps pour que le président Macky Sall se ressaisisse et revienne à la raison pour l’intérêt supérieur de la nation sénégalaise.
Qu’il mette l’intérêt du Sénégal au dessus de ses ambitions personnelles.

Le décret qu’il a signé ce 4 février 2024 est un coup d’état constitutionnel accompagné des violences des forces de l’ordre avec des victimes civiles et des arrestations arbitraires des leaders politiques…pire que le coup d’état militaire.

Dans cette situation difficile que vit le Sénégal , la CEDEAO, l’Union Africaine et l’imaginaire communauté internationale restent silencieuses. Le peuple sénégalais doit prendre son destin en main comme l’ont fait le Burkina Faso, le Mali et le Niger.

Que Dieu bénisse le Sénégal.

Bakary Coulibaly
Élan Patriotique : Faso Gneta Kanu
Expert Judiciaire en Fiscalité et Finance Agrée au près des Cours et Tribunaux du Mali