20 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Sahara occidental : ce message du Front Polisario à «Diomaye» et Sonko risque de fâcher le Maroc

Dans une déclaration prononcée le 3 mai, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse et reprise par Bés Bi, Birahim Ghali, le président du Front Polisario, qui lutte pour l’indépendance du Sahara occidental, espère que les nouvelles autorités sénégalaises prendront leurs distances avec le Royaume chérifien, qui revendique cette ancienne colonie espagnole. Voici un extrait de son discours.
«La victoire du président Bassirou Diomaye Faye du Sénégal suscite un grand espoir. Parce qu’il est connu pour son message panafricain, pour ses valeurs républicaines, pour son discours qui fait penser à la défense même des intérêts de l’Afrique. Ce qui suscite en moi et en mon groupe un grand espoir. A cela s’ajoute la personnalité du Premier ministre Ousmane Sonko qui est aussi très attaché à ces valeurs et ancré au panafricanisme. C’est la raison pour laquelle, encore une fois, je porte un très grand espoir aux nouvelles autorités sénégalaises.
«Les discours des nouvelles autorités sénégalaises ont toujours été en porte-à-faux avec les impérialistes et les valets de la France. Ces valets de la France ont toujours collaboré avec cette dernière et le Sénégal a été une plaque tournante pour la France qui s’en servait pour bombarder un peu les pays africains du Sahara. Nous avons espoir qu’avec ce nouveau président, cela ne se reproduira plus. Et mieux le Sénégal sera un allié contre les ennemis de l’Afrique et du Sahara.
«Je reste persuadé que le porte-étendard de ce combat n’est nul autre que monsieur Bassirou Diomaye Faye. C’est la raison pour laquelle je me félicite de cette nouvelle collaboration, de cette nouvelle ère et prie Allah pour que ces espoirs ne soient pas brisés et que le changement ait lieu Inchallah.»

SENEWEB.NEWS.