24 juin 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

« POUR QUE LA JUSTICE NE SOIT AUCUNE AMBITION PERSONNELLE IL FAUT… » MONSEIGNEUR ANDRÉ GUÈYE

Lors de l’émission ecclésiale diffusée ce dimanche sur la RFM, Monseigneur André Guèye, évêque du diocèse de Thiès, a livré une réflexion profonde sur la nécessité de concrétiser les ruptures annoncées dans le pays, particulièrement au niveau institutionnel. Pour lui, ces ruptures ne doivent pas rester de simples slogans, mais doivent se traduire par des actions concrètes.

Un appel à l’action pour tous les niveaux de la société

Monseigneur Guèye a souligné que la rupture doit être réalisée à tous les niveaux de la société:

« La rupture c’est à tous les niveaux. Elle ne doit pas être seulement des slogans ou des idéaux. Il faut les concrétiser. Concrètement, les autorités d’abord, mais pas seulement, et les citoyens, chacun a une parcelle de responsabilité. La rupture dont nous parlons ne sera qu’un vœu pieux, » a-t-il déclaré. Il insiste sur le fait que chaque individu, qu’il soit au pouvoir ou simple citoyen, a un rôle à jouer dans ce processus de changement.

Justice et impartialité

En abordant la question de la justice, Monseigneur Guèye a mis en garde contre l’utilisation de cette dernière à des fins personnelles ou partisanes:

« Il faut revoir le fonctionnement de la justice. C’est pourquoi il faut que les acteurs principaux qui ont en charge la justice doivent s’assoir et évaluer la façon d’appliquer la justice. C’est vrai, la justice n’est jamais parfaite. Elle est perfectible. Il faut trouver un consensus pour que la justice ne soit aucune ambition personnelle, » a-t-il expliqué.

Il a également évoqué les récents critiques adressées aux institutions, en soulignant la nécessité d’une évaluation sérieuse et d’une réforme pour corriger les failles identifiées.

Reddition des comptes : une exigence de justice

Sur la question de la reddition des comptes, Monseigneur Guèye a été très clair.:

« Rendre des comptes, c’est une nécessité et une exigence de la justice. Parce que nous tous croyants auront des comptes à rendre à Dieu. Donc, ceux qui ont la responsabilité ou bien à qui on a confié des responsabilités doivent rendre compte, » a-t-il affirmé. Pour lui, la reddition des comptes n’est pas seulement une obligation légale, mais aussi une exigence morale et spirituelle.

SARA JUPITER.