23 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Ministère de l’Economie: Kako Nubukpo met en lumière « le paradoxe » sur la nomination d’Abdourahmane Sarr

En formant leur gouvernement, le président Bassirou Diomaye Faye et son Premier ministre, Ousmane Sonko, ont porté leur choix sur Abdourahmane Sarr pour gérer le ministère de l’Economie et du Plan. Selon l’économiste Kako Nubukpo, interrogé par Jeune Afrique, M. Sarr est Frune personne brillante, mais sa nomination au ministère des Finances et du Budget aurait pu être plus bénéfique (notamment pour la sortie du franc CFA).
« Abdourahmane Sarr, ministre de l’Economie sénégalaise, est-il la bonne personne pour mener les réformes (pour le Franc CFA, ndlr) ? Il est très brillant. C’est un ancien économiste du FMI mais qui, à mon avis, s’est surtout illustré après sa démission par la volonté de créer une monnaie locale au Sénégal. Il nourrit cette ambition de réaliser des choses concrètes sur le plan monétaire. Au-delà des simples critiques sur la monnaie, il a eu cette volonté d’aller vers ce qu’on appelle les SEL, les systèmes d’échanges locaux », a d’abord jugé Kako Nubukpo.
« La question que l’on peut poser à Ousmane Sonko et à Bassirou Diomaye Faye est de comprendre pourquoi ils ne l’ont pas nommé ministre des Finances »
Selon lui, il aurait été mieux de le mettre à la manette des Finances et du Budget. « Après, le paradoxe est qu’il n’est pas ministre des Finances et du budget, or c’est là que tout se joue en fait. La question que l’on peut poser à Ousmane Sonko et à Bassirou Diomaye Faye est de comprendre pourquoi ils ne l’ont pas nommé ministre des Finances. Certes, Abdourahmane Sarr est chargé du Plan, mais c’est le moyen terme. Le court terme, c’est le budget. Ceux qui négocient la matière monétaire, ce sont les ministres des Finances, ce ne sont pas les ministres de l’Économie et du Plan », note-t-il.
                                       MOUHAMED CAMARA.