Le prix Nobel de la paix a récompensé, vendredi, deux journalistes. Il s’agit de la Philippine Maria Ressa et du Russe Dmitri Mouratov, renseigne Lemonde. Ils ont été distingués pour «leur combat courageux pour la liberté d’expression». Laquelle liberté menacée par la répression, la censure, la propagande et la désinformation.

Les deux lauréats «sont les représentants de tous les journalistes qui défendent cet idéal dans un monde où la démocratie et la liberté de la presse sont confrontées à des conditions de plus en plus défavorables», a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen, à Oslo.