19 avril 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Le principe d’immunisation acquis : Touba sauve le Sénégal de la Covid-19

Alors qu’on est à une quinzaine de jour du grand Magal de Touba édition 2020,le débat fait toujours rage sur le principe d’immunisation collective tributaire de la maladie à coronavirus. Les spécialistes de la santé restent toujours divisés  sur cette question, mais le moins qu’on puisse dire est que l’immunisation collective est belle et bien de mise au Sénégal.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait annoncé qu’il était possible que les patients guéris du nouveau coronavirus (Covid-19) ne soient pas immunisés contre la maladie, la stratégie dite « d’immunité collective » semble ainsi diviser les sénégalais.

Selon l’Institut Pasteur, l’immunité collective correspond au pourcentage d’une population donnée qui est immunisée/protégée contre une infection à partir duquel un sujet infecté introduit dans cette population ne va plus transmettre le pathogène car il rencontre trop de sujets protégés. Cette immunité de groupe, ou collective, peut être obtenue par l’infection naturelle ou par la vaccination (si un vaccin existe).

A ce jour,  le Sénégal enregistre 21 cas de contamination dont 5 cas contact,6 importés et 10 communautaires . Cette baisse drastique de la progression de la Covid-19 démonte à suffisance que le principe d’immunité existe bel et bien  dans notre pays. Dr Moussa Thior l’avait dit même si certains spécialistes comme Pr Seydi l’avait récusé de fort belle manière.

«La ville sainte de Touba a eu la particularité d’aller directement dans le sens d’une immunité collective, en se concentrant sur les prières, comme l’a recommandé le khalife, mais aussi en continuant leurs activités économiques.

Ce qui explique pourquoi, à Touba, nous avons toujours eu très peu de cas de décès dus à la Covid-19, parce que l’immunité collective s’y est rapidement installée, avec aussi les prières du khalife», a notamment souligné le spécialiste en renforcement des systèmes de santé et politiques de lutte contre les maladies infectieuses’».

C’est en ces termes que Dr Alioune Mbacké spécialiste en santé publique avait  suggéré la meilleure riposte contre la Covid-19.Il rejoignit ainsi les thèses de Dr Pape Moussa Thior qui estimait que la maladie n’était pas aussi dangereuse. C’est dire que la ville sainte de Touba participerait  à éradiquer la covid-19 lors du grand Magal de Touba qui se tiendra dans une quinzaine de jours.

s7