24 février 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal (CUDIS) rappelle les valeurs fondamentales du Sénégal

Le Cadre Unitaire de l’Islam au  Sénégal (CUDIS) a organisé un « Atelier contre la désinformation et le discours haineux pour préserver la paix et le meilleur vivre-ensemble au-delà de l’élection présidentielle.

Un événement de grande portée  qui selon les initiateurs est  une occasion  de rappeler que le Sénégal est un pays béni, où la culture de paix et le vivre ensemble ont des fondements solides bâtis sur l’ouverture à l’autre, le métissage, la parenté et surtout la lumière de la foi qui doivent structurer profondément les postures et les actions.

Conscients de leur rôle légendaire de régulation sociale, de consolidation et de transmission des valeurs qui fondent le Sénégal au-delà de nos différences, les acteurs religieux ont toujours pris leur responsabilité dans les situations de crise politique, sociale et économique.

L’élection présidentielle de 2024, dans la continuité des élections locales et législatives de 2022 a distendu le tissu social et remis en cause des certitudes sur la solidité du vivre ensemble sénégalais a-t-on noté.

A travers un mémorandum appelé « YOBBALU CANDIDATS YI » et le RECUEIL intitulé SÉNÉGAL, PLURIEL ET UNIQUE : POUR UN VIVRE ENSEMBLE EXEMPLAIRE et destiné au système éducatif sénégalais, les acteurs ont partagé dans ce document sept(7) propositions phares qui constituent des demandes unanimes des musulmans sénégalais.

Il s’agit entre autres de renforcer le vivre ensemble autour des valeurs sénégalaises et affronter les nouveaux risques de déstabilisations.

Pendant longtemps, le Sénégal a joui d’une réputation de terre d’exception où le pluralisme des confessions et les particularismes des attachements doctrinaux rimaient avec harmonie et juste milieu. Les temps semblent changer. En effet, l’espace public sénégalais devient de plus en plus l’objet d’un travail de capture de la part de nombreux groupes qui s’y affichent de manière plus ou moins bruyante avec des projets plus ou moins structurés a-t-on indiqué.

« La refondation du système éducatif pour éviter une société de confrontation car les acteurs estiment que le principal problème du système d’éducation est qu’il ne s’adosse pas à un projet de société clairement défini et n’est pas articulé à nos systèmes de pensée et de valeurs en plus de produire et intégrer dans les curricula de l’école des contenus sur la base des enseignements des grandes figures religieuses du pays tout en mettant fin à la discrimination contre l’enseignement religieux à la maltraitance des enfants a-t-on rappelé

Le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal(Cudis)  regroupe les scientifiques des confréries Mouridiyya, Tijaniyya(Celulle Zayiya Tidiane de Tivaoune )Khadriyya, la communauté Akhlu Laahi, la famille omarienne, les Niassénes , les Associations , les Associations islamiques comme le Rassemblement Islamique du Sénégal(RIS), la Jamaatou IbaadouRahmane, la Communauté Akhlou des Chiites , le pacte des »1111 imams de Casamance », le Forum islamique pour la paix etc…

Il a pour mission la préservation de exceptionnalité du vivre ensemble des sénégalais et la consolidation des fondements de la cohésion de la communauté nationale.