L’activiste Landing Mbissane Seck dit Kilifeu a entamé une grève de la faim pour exiger une liberté provisoire après plusieurs refus de ses demandes, renseigne Walfnet.

D’après Aliou Tine cité par nos confrères, Kilifeu a décidé d’arrêter de s’alimenter et sa famille n’arrive plus à le joindre. Le président d’Afrika Jom Center se dit préoccupé par la situation de l’activiste en prison et demande à ce que les autorités judiciaires soient plus clémentes en lui accordant une liberté provisoire.

A rappeler que son codétenu Simon a obtenu la liberté provisoire.