19 juin 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Guinée: naissance d’une République ! (Par Assane Diop)

Sékou Touré n’a eu qu’un seul mérite s’il en fût : Faire accéder la Guinée à l’Indépendance en 1958.Tout le monde sait pendant plus de 30 ans ce qu’a été la souffrance de ce peuple endurant, quotidiennement terrorisé par un régime sanguinaire, qui n’avait de « révolutionnaire » que le Verbe !

Ensuite le Colonel Lansana Conté remplaça le tristement célèbre dictateur. Dans l’euphorie de la libération des prisonniers du sinistre Camp Boiro, cette  » usine de la mort « , le peuple crut qu’une ère nouvelle allait enfin s’ouvrir dans ce pays meurtri par tant d’années de terreur. Hélas celui qui était perçu comme un Sauveur devint au fil du temps un autocrate uniquement préoccupé par les délices du pouvoir. La Guinée venait de rater son premier rendez-vous avec l’Histoire. Elle ne connaîtra dès lors que des régimes « personnalisés »…

Du farfelu Capitaine Dadis Camara à Alpha Condé, en passant par l’éphémère Transition du Général Sékouba Konate. Ce pays qui pensait avoir tourné le dos aux tourments, subira l’horreur du massacre du 28 septembre 2009 dans un stade, ironie du sort, baptisé celui du  » 28 Septembre « , d’une partie de sa population et suprême barbarie, des viols de femmes furent commis en « plein air », par des soldats de Dadis Camara, transformés en bêtes sauvages, devant les caméras de télévision relayant ces images irréelles sous les yeux incrédules du monde entier.

Alpha Condé clôturera cette descente aux enfers du brave peuple de Guinée par une répression sanglante de citoyens qui manifestaient contre son projet d’un troisième mandat anticonstitutionnel.

Enfin en ce début novembre 2021, après près de 2 mois d’une attente impatiente, le CNRD avec à sa tête le Président de la République, Colonel Mamady Doumbouya, livre aux guinéens et à l’opinion internationale la liste complète des membres du gouvernement de Transition. Ainsi donc, la page Condé vient définitivement de se fermer. La Guinée est désormais à la croisée des chemins. Avec les actes positifs posés par Mamady Doumbouya et ses hommes depuis la chute de Condé, ce peuple qui a traversé plus d’un demi siècle de souffrances de toutes sortes, allant d’affreuses tortures à d’innombrables morts et disparus, se croit permis de rêver à la fin d’une « malédiction  » qui semblait poursuivre son pays.

Par conséquent le CNRD n’a pas droit à l’erreur face à l’immense espoir que son peuple fonde en lui. Colonel Mamady Doumbouya, M. le Président de la République, Mouhamed Béavogui, M. le Premier ministre et vous honorables membres du Gouvernement de Transition, sachez que le monde entier vous regarde ! Le défi à relever n’est pas hors de votre portée, si on en juge par le parcours sans fautes qui a été le vôtre jusqu’ici…Remettre au futur gouvernement civil les clés d’une vraie République,  dotée de toutes les institutions d’un État moderne. Ce pari mérite de votre part un dépassement certain…Car vous avez rendez-vous avec l’Histoire !

Assane Diop, analyste politique