15 avril 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Gouvernement de Bassirou Diomaye Faye : « Pourquoi, on ne peut pas s’attendre à un changement radical », (Analyste politique)

A quoi pourrait ressembler le gouvernement du nouveau Président de la République du Sénégal, Bassirou Diomaye Diakhar Faye ? Après les cérémonies de prestation de serment et de passation de service, l’inspecteur des Impôts et des Domaines va s’atteler à la nomination de son Premier ministre qui sera suivie de la composition du gouvernement.
Beaucoup d’observateurs fondent un espoir sur cette formation en y voyant une nouvelle ère synonyme de «rupture». Surtout en ce qui concerne la bonne gouvernance et la réduction du coût élevé de la vie.
Mais pour l’analyste politique El Hadji Seydou Nourou Dia, «on ne peut pas s’attendre à un changement radical ». «Parce que nous avons des institutions fortes et l’histoire l’a démontré avec la tenue de l’élection présidentielle. Nous avons un système bien huilé. On ne s’attend pas à des changements extraordinaires», a-t-il précisé.
«Les gens qui entouraient Pastef, c’était des gens du système »
Pour autant, il a rappelé le débat sur la rationalisation des Agences.  Il indique : « Tout le monde en a voulu mais on verra dans les faits comment cela va se faire parce qu’il ne sera pas automatique. Il y a énormément de pas à enjamber avant d’en arriver là ».
Quid de la floraison de partis politiques ou de mouvements autour de la coalition Diomaye-Président, l’analyste politique, par ailleurs journaliste, a fait remarquer : «En réalité les gens ont battu campagne en parlant de rupture mais quand on observe tous ceux qui entouraient Pastef, c’était des gens du système. Et mieux, ils avaient contribué à faire du système ce qu’il était ».
Il s’explique : « Si vous prenez Aminata Touré (Mimi Touré), Aida Mbodji et les autres, ce sont des personnes qui ont eu à gérer le pouvoir à un niveau vraiment très élevé. Donc, ce sera un peu difficile de parler de changements radicaux. Puisqu’aussi les gens ne soutiennent pas pour soutenir, mais on soutient parce qu’on espère quelque chose. On attend de voir la qualité du gouvernement, le nombre de ministres du gouvernement et qui sera mis à quelle place ».
« (…) ceux qui sont élus puissent travailler avec intelligence »
Par ailleurs, El Hadji Seydou Nourou Dia est revenu sur le «grand» espoir que portent les Sénégalais sur ce nouveau régime. « S’ils ne prennent pas des mesures d’éclats, la déception peut être aussi grande. De ce fait, il faudrait vraiment que ceux qui sont élus puissent travailler avec intelligence et comprennent qu’à l’heure actuelle, les gens ont besoin des mesures fortes pour montrer au moins la voie qu’ils comptent prendre parce que le Sénégal est sur la bonne voie ». 
Ainsi, il souligne que Macky Sall a un bilan matériel assez enviable. « Il a un bilan matériel très satisfaisant. Pour cela, il faut certainement poursuivre les efforts ».
                                                       AWA FAYE.