24 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Etats-Unis : Karine Jean-Pierre, lesbienne, devient porte-parole de la Maison Blanche

Nommée jeudi porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre va devenir la première femme noire et ouvertement lesbienne à occuper ce poste aussi prestigieux que redoutablement exposé. Elle remplacera Jen Psaki, dont elle était jusqu’ici l’adjointe, à partir du 13 mai, selon un communiqué de la Maison Blanche dans lequel le président démocrate Joe Biden loue « l’expérience, le talent et l’honnêteté » de sa future « Press Secretary ».

La porte-parole sortante, faisant venir Karine Jean-Pierre auprès d’elle jeudi lors du traditionnel briefing des journalistes accrédités à la Maison Blanche, a loué, d’une voix parfois étranglée par l’émotion, les qualités de son adjointe, qu’elle a prise dans ses bras à plusieurs reprises.

Née en Martinique de parents haïtiens qui ont ensuite émigré aux Etats-Unis, la quadragénaire a travaillé sur les deux campagnes de Barack Obama (2008 et 2012) puis à celle de Joe Biden en 2020 avant de rejoindre son équipe à la Maison Blanche. Karine Jean-Pierre a souvent expliqué combien le parcours de sa famille, emblématique du « rêve américain », avait été déterminant pour sa carrière.

Elle a grandi à New York, où son père a travaillé comme chauffeur de taxi et sa mère comme soignante à domicile. C’est dans cette ville qu’elle a décroché un diplôme de la prestigieuse université Columbia avant de faire ses premiers pas en politique puis de devenir une figure du monde associatif.

La nouvelle porte-parole de la Maison Blanche milite aussi pour faire tomber les préjugés en matière de santé mentale : elle a raconté avoir été victime d’agression sexuelle dans son enfance, et avoir souffert de dépression, jusqu’à faire une tentative de suicide.

Karine Jean-Pierre « sera la première femme noire, la première personne ouvertement LGBTQ + à occuper cette fonction, ce qui est formidable, parce que la représentativité c’est important et parce qu’elle va donner une voix à tant de personnes, et montrer à tant de personnes ce qui est possible quand on travaille dur et qu’on a de grands rêves », a dit Jen Psaki.

Karine Jean-Pierre, qui partage la vie d’une journaliste de CNN, avec laquelle elle a une fille, a déjà pris place plusieurs fois, comme numéro deux, devant le célèbre fond bleu de la « James S. Brady Press Briefing Room ». Mais à l’avenir, ce n’est plus comme doublure qu’elle se prêtera à l’exercice hautement périlleux de la conférence de presse quotidienne de la Maison Blanche, retransmise en direct et décortiquée à l’infini. Avant elle, une seule autre femme noire, Judy Smith, avait déjà été porte-parole adjointe de la Maison Blanche, sous la présidence de George H.W. Bush, en 1991.

20minutes.fr