20 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Direction des Parcs Nationaux : L’OFNAC épingle 8 responsables sur plusieurs millions Fcfa

Le rapport 2021 de l’Office national de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC) a été publié comme demandé par le chef de l’Etat, et déjà, les premiers scandales font parler. Dans ce rapport, l’OFNAC révèle avoir mené une enquête dans « l’affaire Colonel Ndéye Séne Thiam de la Direction des Parcs Nationaux (DPN) » et a découvert des infractions.
Tout a commencé en 2018, lorsque le Sergent-chef Alassane Diop, qui a pris fonction en février, a constaté des irrégularités sur l’état de paiement des salaires des contractuels de l’infirmerie. « En effet, hormis les 05 contractuels y travaillant et qui étaient connus de tous, il y aurait 04 autres agents fictifs à qui il est alloué un salaire mensuel de 75 631 FCFA depuis 2012. Lorsqu’il s’en est ouvert au Sergent-chef Lamine Sambou, Major de cette infirmerie, celui-ci aurait tenté de le corrompre pour acheter son silence, ce qu’il a décliné car étant persuadé que c’était un abus qu’il fallait dénoncer. Il a rendu compte de cette situation au Colonel Ndeye Sene Thiam, Chef du Bureau de l’Administration générale et de l’Equipement (BAGE); laquelle avait promis d’informer des faits le Directeur des Parcs nationaux. Selon le plaignant, non seulement cette dernière n’a pas informé la hiérarchie mais elle se serait aussi opposée au reversement, au Trésor public, du montant de 302 504 FCFA, représentant le salaire mensuel des employés fictifs qu’elle avait récupéré auprès de lui », note l’OFNAC dans l’exposé des faits.
Le Sergent-chef Alassane Diop va saisir l’OFNAC d’une plainte et a dénoncé une fraude au niveau du Centre médico-social de la Direction des Parcs nationaux. L’OFNAC a ensuite ouvert une enquête et a auditionné 24 personnes, aussi bien du personnel de la Direction des Parcs nationaux (DPN) que ceux du Ministère chargé de la protection de l’environnement. Certains agents admis à faire valoir leurs droits à une pension de retraite ont également été convoqués et entendus.
Selon l’OFNAC, les investigations ont permis de relever les infractions ci-après à l’encontre de certaines personnes:
« -Lamine SAMBOU, Ndeye SENE THIAM, Mouhamadou Mody DIALLO, Papa Tagouth TOP et Alassane SAMB qui ont profité des salaires fictifs, de juin 2013 à avril 2018, sont susceptibles de poursuites pour des faits d’association de malfaiteurs, de faux, usage de faux portant sur des documents administratifs et d’escroquerie portant sur des deniers publics, estimés approximativement à 8 667 764 FCFA (infractions prévues et punies par les articles 238, 137, 153 et suivants du Code pénal);
-Alassane SAMB, Yankhoba MBODJI, et Ange KABATOU, pour avoir validé sans preuve de livraison le procès-verbal de réception, sont susceptibles d’être poursuivis pour faux et usage de faux portant sur des documents administratifs, prévus et punis par les articles 137 et suivants du Code pénal;
-Ndeye SENE THIAM et El Hadji Ibrahima Hamet SOW qui se sont partagés la somme de 8 473 500 FCFA destinée à l’achat de denrées alimentaires sont susceptibles d’être poursuivis pour faux et usage de faux portant sur des documents administratifs et escroquerie sur des deniers publics, prévus et punis par les articles 137 et suivants et 153 du Code pénal », note l’OFNAC dans sa conclusion.
A la suite de son examen par l’Assemblée des membres de l’OFNAC en sa séance du 03 juin 2021, le rapport d’enquête a été transmis au Procureur de la République.
                            MOUHAMED CAMARA.