23 juin 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Coronavirus: la NBA suspend sa saison régulière, un joueur contaminé

Les Américains ont sans doute été plus frappés ce mercredi 11 mars par la suspension de la saison de basket de la NBA suite à l’infection d’un joueur, le Français Rudy Gobert selon certaines sources, que par la déclaration de Donald Trump et ses mesures drastiques. La date de reprise de la saison reste inconnue alors qu’il reste une vingtaine de matches à jouer.

L’image fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques heures. Lundi, à la fin d’une conférence de presse, Rudy Gobert s’amuse à toucher les micros des journalistes. Une boutade alors que la NBA a demandé aux médias de se tenir à distance pour protéger les joueurs, rappelle notre correspondant à Los Angeles, Loïc Pialat.

Deux jours plus tard, le pivot français serait le premier basketteur de la Ligue atteint par le Covid19. Une information non encore confirmée par son club ou par le joueur, qui se porte bien selon Evan Fournier, son coéquipier en équipe de France. Un autre joueur des Utah Jazz, l’ailier congolais Emmanuel Mudiay, serait également malade, mais on ne sait pas s’il est lui-même aussi touché par le virus. Le match l’équipe a été annulé ce mercredi soir quelques secondes avant le coup d’envoi. La NBA a annoncé dans la foulée que la saison était suspendue.

Le choc est énorme pour tous les fans de ce sport, où qu’ils soient dans le monde. Des millions et des millions de personnes suspendues à cette compétition aux enjeux économiques absolument majeurs. « C’est fou, irréel », a dit le patron des Mavericks de Dallas. Ce n’est en effet pas une petite décision qui a été annoncée par la Ligue il y a quelques heures après une journée déjà très riche en épisodes.

Une décision au coût colossal

Tout avait commencé dès ce mercredi matin avec une première annonce de la franchise de Golden State à San Francisco. Les Warriors préviennent que la rencontre prévue ce jeudi contre Brooklyn va se jouer à huis clos, les autorités sanitaires de la ville californienne ayant interdit les rassemblements de plus de 1 000 personnes.

Tous les événements prévus dans le Chase Center, une salle qui a coûté 1 milliard de dollars, sont annulés ou reportés. Une décision qui va coûter une fortune colossale : chaque match à domicile des Golden State Warriors rapporterait plus de 3 millions et demi de dollars.

Tous les matches de NBA sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. La saison régulière devait se poursuivre jusqu’au 15 avril avant les phases finales jusqu’en juin. Cette décision sans précédent peut s’expliquer par le nombre de voyages qu’implique pour les joueurs et tout l’encadrement des équipes une saison de basket aux États-Unis, souligne Bruno Faure, journaliste au service Économie de RFI.

Après un incident diplomatique avec la Chine à l’automne et le traumatisme de la mort de la légende Kobe Bryant cet hiver, la NBA vit décidément une année unique.

Déflagration éconmique généralisée

Désormais, c’est tout le sport américain qui s’inquiète. Des reports dans le basket universitaire, très suivi, mais aussi dans le baseball. Une annonce est attendue dans la journée du côté de la ligue de hockey sur glace. Sans parler de tous les autres événements annulés, les concerts, les salons professionnels, les festivals.

Les États-Unis se dirigent vers une déflagration économique avec des assurances qui remboursement peu ou pas du tout. L’angoisse est à l’échelle mondiale. Les matches de football à huis clos se généralisent partout en Europe. Qu’en sera-t-il de l’Euro 2020 prévu en juin un peu partout en Europe ? La Ligue des Champions peut-elle se poursuivre ? Et les Jeux Olympiques fin juillet au Japon ? Tous les jours ou presque, les autorités disent qu’il est impensable d’annuler. Mais la gouverneure de Tokyo reconnaît maintenant que le fait que l’on parle maintenant de pandémie pourrait avoir une incidence.