24 juin 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Colonel Abdoulaye Aziz Ndao : « C’est l’erreur qui a été faite avec le général Kandé »

Le général Souleymane Kandé est au-devant de la scène depuis son affectation à New Delhi, en Inde, par le président Bassirou Diomaye Faye. L’information a pris une autre tournure, après la révélation du journal « Le Quotidien » qui a fait savoir que l’ancien chef d’État-major de l’armée de terre a jugé cette nomination comme une humiliation et qu’il allait attaquer le décret du chef de l’État devant la Cour suprême.
Selon le colonel Abdoulaye Aziz Ndao, ancien haut commandant en second de la gendarmerie interrogé par la Rfm, le vrai problème est antérieur à l’arrivée de Bassirou Diomaye Faye.
Pour le colonel Ndao, qui refuse de commenter de supposés règlements de comptes, le général Kandé avait, sur ses épaules, plus de fonctions qu’il ne fallait. « L’erreur qui a été faite par les autorités, et je l’avais dit à l’époque, c’est de prendre un officier général qui a un commandement organique et lui donner un commandement national. C’est ce qui a été fait avec le général Kandé. 
Le commandement organique, c’est l’armée de terre. Il ne commande pas l’armée de terre. Il est chef d’État-major de l’armée de terre, donc il prépare l’armée de terre à répondre aux missions confiées. Ça, c’est un premier problème. Les forces spéciales (dont le général Kandé était à la tête) sont des forces qui n’ont jamais été confiées à quelqu’un. Ce sont des forces qui sont commandées uniquement par le président de la République », a fait savoir le colonel Ndao.
                                      MOUHAMED CAMARA.