22 février 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Célébration du Magal de Sokhna Diarra Bousso : Serigne Mboup fait le tour des Guides de Porokhane

Pour l’édition cette année du Magal de Porokhane, le Président Serigne Mboup s’est naturellement rendu dans le fief où repose la mère du fondateur du Mouridisme, pour effectuer sa ziarra. A l’occasion de cet évènement commémorant la vie et l’œuvre modèle de Sokhna Diarra, le maire de la commune de Kaolack et non moins candidat à l’élection présidentielle a fait le tour des guides religieux de la sainte cité. Dès son arrivée à Porokhane, le Président Serigne Mboup a été au mausolée de Mame Diarra Bousso où il a passé un bon moment.
 
C’était pour lire le Saint Coran et faire ses prières. Après cette étape, il a été chez Issakha Mbacké, puis chez Serigne Fallou Bou Serigne Bassirou. Tous d’eux sont des frères de l’actuel Khalife général des Mourides et résident à Porokhane. Ensuite il a été reçu par Sokhna Bally Mountakha Mbacké. 
 
Le Président Serigne Mboup a souligné ses relatons fraternelles et parentales avec cette marraine des « dahiras » Sokhna Mame Diarra Bousso. « Vous êtes chez vous et vous êtes de la famille. Vous avez toujours montré respect à l’égard de la famille. Vous adorez les daaras et le coran. Nous vous remercions et prions pour vous, afin que le bon Dieu vous accorde grâce et que vous sortez victorieux dans tout ce que vous engagez’ », lui a souligné Sokhna Bally Macké à travers son porte-parole. 
 
Le Président Serigne Mboup a magnifié l’accueil qui lui a été réservé et a tenu à dire que sa présence dans cette maison de la la dévouée épouse du Khalife général est significative, car Sokhna Bally est comme une mère pour lui. Dans ses propos, il lui a fait part de son engagement à participer à l’élection présidentielle ; ceci d’autant plus que les Ndongos daaras doivent oser aspirer à diriger le pays. Dans sa visite, le Président Serigne Mboup s’est aussi rendu dans les domaines de notables de la cité, dont Serigne Bassirou Porokhane, Serigne Mbacké Bigué Ndiaye et Serigne Sidy Niang. Pour rappel, de son vrai nom Mariama Bousso, celle que l’on appelle affectueusement Sokhna Diarra est née en 1833 à Golléré, une petite localité du Fouta. 
 
Fille de Mouhamed Bousso, fils de Hammad, fils de Aliou Bousso, elle descend d’une lignée chérifienne attestée, dont l’origine remonte jusqu’à Imam Hassan fils de Ali, fils de Abu Talibé (Que Dieu l’honore). Sokhna Diarra est un modèle à imiter par toute femme, du fait de son dévouement nourrie par sa spiritualité. Elle fait ainsi l’objet d’une haute considération et d’une dévotion particulière. 
 
Porokhane est une cité religieuse en pleine expansion. Elle jouxte la commune de Nioro du Rip dans la région e Kaolack. C’est là-bas où la sainte Mariama Bousso s’est éteinte à l’âge, seulement, de 33 ans. Ce qui confirme que « la valeur n’attend point le nombre d’années ».