23 juin 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Ce laser vous identifie à distance par vos battements de cœur

Les caméras de surveillance seront-elles bientôt obsolètes ? Le Pentagone vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc pour identifier les suspects à distance dans une foule : un laser qui détecte les battements de cœur. Baptisé Jetson, ce détecteur fonctionne à plus de 200 mètres de distance, et contrairement à la reconnaissance faciale, il n’y a pas besoin de voir distinctement un visage pour reconnaître le suspect.

Un taux de précision de 95 %

Comme la forme de l’iris ou les empreintes digitales, le rythme cardiaque est unique à chaque personne : il dépend de la forme et de la taille du cœur mais aussi de l’orientation des valves. Il constitue donc un moyen fiable d’identification. La start-up Nymi a, par exemple, développé un bracelet intégrant un électrocardiogramme et servant d’authentificationpour des appareils ou des bâtiments sécurisés. Il existe également des capteurs infrarougemesurant le rythme cardiaque grâce aux variations du volume sanguin reflétées par la peau. Mais ces technologies ne sont pas utilisables à distance.

Le prototype mis au point par le Pentagone se base, quant à lui, sur la vibrométrie laser à effet Doppler (LDV) : un laser mesure l’effet Doppler de la vibration entre le signal émis et le signal réfléchi pour en déduire la fréquence et la phase des battements cardiaques. Selon les concepteurs, le système peut détecter les battements à travers les vêtements classiques s’ils ne sont pas trop épais (veste, T-shirt…). Un individu peut être ainsi repéré jusqu’à 200 mètres de distance, et cela pourrait encore s’améliorer avec de meilleurs lasers, d’après Steward Remaly, le responsable du support technique de la Lutte contre le terrorisme au Département de la Défense. « Jetson enregistre un taux de 95 % de précision dans de bonnes conditions », se félicite-t-il. L’appareil a été adapté d’après un dispositif utilisé pour détecter les vibrations à distance dans les structures comme les pales d’éoliennes. Il faut néanmoins 30 secondes pour avoir un bon retour, ce qui signifie qu’il ne peut pour l’instant être utilisé que sur des cibles immobiles. Un vêtement trop épais peut aussi empêcher la mesure.

Futura tech