« Je préfère être tué que de signer ma démission ». C’est ce que Alpha Condé a dit à la délégation de la CEDEAO qui l’a rencontré récemment, à en croire Jeune Afrique.

Selon nos confrères, Alpha Condé est en détention dans l’antenne des forces spéciales, installée dans une aile du Palais du peuple ; c’est à l’entrée de Kaloum, et plus précisément dans la suite où vivait précédemment le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya.