L’insécurité grandissante à Grand-Yoff atteint son paroxysme. Après le meurtre du gardien Ousmane Faye, le samedi 11 décembre 2021, au quartier Darou Rahmane, non loin du CEM. Un autre gardien a été grièvement blessé ce samedi 01 janvier. Diouldé Baldé puisque c’est de lui qu’il s’agit, a reçu des coups de sabre à la main et à la tête.

Les faits se sont déroulés aux environs de 4 heures du matin, au quartier Léona, près du Service national de l’éducation et de l’information pour la Santé (Sneips). Selon un témoin, le gardien Diouldé Baldé qui était parti secourir un collègue victime d’agression, a été grièvement blessé par les agresseurs qui lui ont asséné des coups de sabre à la main et à la tête. Heureusement, il a été transporté à temps à l’hôpital Idrissa Pouye de Grand-Yoff où il a été pris en charge. Il a toutefois perdu beaucoup de sang.

Par coïncidence, la police qui passait dans les parages est tombée sur l’action et a pu procéder à l’arrestation de deux des agresseurs. Interrogé par les limiers, Diouldé Baldé les a identifiés comme étant ses bourreaux.

Un énième cas d’agression qui interpelle les autorités compétentes, particulièrement le ministre de l’Intérieur, pour prendre des mesures urgentes pour le cas de Grand-Yoff où l’insécurité grandissante hante le sommeil des populations.

S’agissant de l’axe CEM Grand Yoff – Fourrière, où se passe la majeure partie des cas d’agression, il est plus que nécessaire qu’il y est un montage permanent des éléments du commissariat de Grand-Yoff pour dissuader les malfrats.