26 février 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Affaire Maimouna Ndour Faye – Mamadou Goumbala : ce qu’en pense Imam Kanté

Lors de l’émission « L’invité de MNF », la journaliste Maimouna Ndour Faye qui recevait Mamadou Goumbala, lui a posé une question sur son « instabilité en politique car ayant fait presque tout les partis de la scène politique ». En réponse, Goumbala à demandé à la patronne de 7Tv combien de maris elle a eu dans sa vie. Avant de poursuivre : « Tu es à ton troisième mariage, je me suis bien renseigné ». Ce que Maimouna Ndour Faye dément. « Il a tenu des propos mensongers et diffamatoires à mon encontre, il devra s’en expliquer inchallah », a déclaré MNF.

Réagissant à cette affaire et faisant une analyse générale de ce qui se passe dans nombre d’émissions, Imam Kanté a écrit ce qui suit :

« Déjà que je voulais parler de ce qui se fait de pas intéressant ni au plan déontologique ni au plan professionnel dans nombre d’émissions de chez nous, je saisis alors au vif le prétexte de cette affaire de plainte supposée ou vraie d’une journaliste contre son invité pour dire ce qui suit.

Le journaliste ou animateur d’émission doit avoir du respect pour son invité en ne cherchant pas à l’humilier, à parler plus que lui, à s’attaquer à sa personne, à l’embrouiller, etc. Le cas échéant, ce dernier peut perdre son sang froid ou juste être une grande gueule qui peut se braquer et dire n’importe quoi.

Du côté de l’invité, il s’agit de répondre ou pas, c’est selon…mais de ne pas s’en prendre à la personne du journaliste qui pose la question qu’il veut, vu que venir dans une émission, c’est accepter de répondre à des questions.

Après avoir posé une question, il faut laisser l’invité s’expliquer et au public de se faire son opinion. Mais c’est pas au journaliste ou animateur de prendre position et comme on le voit souvent, de montrer ses positions et préférences lors de l’émission. On voit le même problème pour les émissions qui portent sur des sujets religieux. Une autocritique citoyenne et médiatique s’impose au-delà des frustrations de circonstance. »