18 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Affaire d' »escroquerie foncière » : le maire de Sindia libéré de prison

Thierno Diagne a bénéficié hier d’une liberté provisoire accordée par le juge du premier cabinet du tribunal de Mbour, informe Le Soleil. Le maire de Sindia, membre de Benno Bokk Yaakaar, est accusé avec 3 complices présumés, d’escroquerie foncière.

Le candidat de de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby), vainqueur des élections locales dans la commune de Sindia, a été arrêté dans une affaire de «faux et usage de faux dans un document administratif et pour escroquerie foncière» portant sur 65 millions suite à la plainte du Français Thierry Manzano.

Une autre action en Justice sur le foncier et portant sur une somme de 1,7 milliard commis au préjudice de la Fondation Sonatel pour un total de 2700 parcelles, plane aussi sur la tête du maire. Le dossier opposant la Fondation Sonatel à Thierno Diagne avait été soulevé avant la tenue des élections locales du 23 janvier 2022. D’ailleurs, le maire avait fait face aux enquêteurs de l’Ofnac dans ce litige où 2700 parcelles sont en jeu. Aujourd’hui, le premier magistrat de la commune de Sindia est rattrapé par une affaire qui date de 2015.

La Coopérative de construction et d’habitat des employés de la Sonatel avait introduit une demande pour une attribution de 160 hectares. Le 10 septembre 2015, par délibération N°013/Cms approuvée par le sous-préfet de Sindia le 26 octobre 2015 par arrêté N°949/SP, le maire Thierno Diagne avait fait adopter une délibération portant sur 190 hectares. Les 160 hectares étaient destinés à la Coopérative de la Sonatel et les 30 hectares de plus devaient en principe tomber dans l’escarcelle de la mairie.

En réalité, l’édile avait d’autres projets pour ce surplus de 30 hectares qu’il confie à un de ses gendres pour les vendre sous le manteau. Thierno Dia­gne avait dressé une liste de propriétaires terriens à indemniser.

Senenews