24 juin 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

AFFAIRE BAH DIAKHATÉ – IMAM NDAO : RELAXE PURE ET SIMPLE POUR LE CHEF D’OFFENSE À UNE PERSONNE EXERÇANT TOUT OU PARTIE DES PRÉROGATIVES DU CHEF DE L’ETAT

l‘activiste Bah Diakhaté et l’imam Cheikh Ahmed Tidiane Ndao ont été relaxés purement et simplement du Chef d’offense à une personne exerçant tout ou partie des prérogatives  du Chef de l’Etat.

Dès l’interpellation des deux mis en cause, le débat s’est vite posé sur la pertinence ou non du délit d’offense à une personne exerçant tout ou partie des prérogatives  du Chef de l’Etat. Une disposition de l’article 254 du Code pénal sénégalais.

Mais il a fallu, pour certains, consulter l’article 50 de la Constitution qui indique que le premier ministre ne peut exercer les prérogatives du président de la République qu’après la signature d’un décret l’y autorisant, pour balayer ce chef d’accusation.

Au final, Bah Diakhaté et Imam Ndao ont tous les deux écopés de trois mois de prison ferme et une amende de 100.000 francs Cfa  diffusion de fausses nouvelles.

BIRAMA THIOR.