20 mai 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Les États-Unis ont sanctionné, mardi, deux députés du Hezbollah accusés d' »exploiter le système politique et financier » du Liban au profit du mouvement chiite et de l’Iran, visant pour la première fois des élus du parti.

L’administration de Donald Trump a élargi, mardi 9 juillet, sa campagne de « pression maximale » contre l’Iran et ses alliés, en imposant pour la première fois des sanctions contre des députés du Hezbollah libanais.

Amine Cherri et Mohamad Hasan Raad sont accusés d' »exploiter le système politique et financier » du Liban au profit du mouvement chiite et de l’Iran, selon un communiqué du ministère américain du Trésor.

Une troisième personne a été sanctionné. Il s’agit de Wafic Safa, poids lourd de la politique libanaise, chef de l’appareil sécuritaire du Hezbollah et l’un des hauts responsables historiques du mouvement.

Le Hezbollah a dénoncé ces sanctions américaines, les qualifiant d' »humiliation pour le peuple libanais ».

France 24