25 juillet 2024

Seneinfo

Restez toujours informé

Le vibrant témoignage de Guy Marius Sagna à Lamine Diack

Je veux saluer ici la mémoire d’un illustre fils du Sénégal et de l’Afrique. L’ancien président de la fédération internationale d’athlétisme, notre père Lamine Diack. Son riche parcours et sa polyvalence forcent l’admiration.
Je veux aussi saluer sa grande dignité devant l’épreuve qu’il a affrontée avec bravoure et courage ces dernières années.
Ce fils de l’Afrique a fait face à un sport mondial marqué par le racisme – la dernière preuve par le goal Édouard Mendy – mais surtout à une justice française impérialiste, néocoloniale, raciste qui lui a imposé la résidence surveillée en France alors qu’elle est complaisante pour un Platini par exemple.
Notre papa Lamine Diack a fait face à ce torrent néocolonial avec une belle endurance et une éblouissante dignité.
Je présente mes condoléances à sa famille, au peuple sénégalais. Que son âme repose en paix et que Dieu l’accueille en son paradis.
Le grand Lamine Diack est parti. À nous ses enfants de nous souvenir du dicton mossi: « maudit soit celui qui ne fait pas mieux que ses parents ».
Pour un Sénégal souverain, qui sort de la pauvreté dans une Afrique souveraine et unie faisons mieux que notre regretté Lamine Diack.
GMS